Thèse de doctorat en Histoire, soutenue par Samuel Gros, sous la direction de Frédéric Chauvaud (Criham / Université de Poitiers).

• Date et lieu de la soutenance : 17 décembre 2014 – Poitiers

 

 

Présentation du thème de recherche

Le sabre et l’armure. L’image des samourais, de la période Edo à nos jours (France, Angleterre, États-Unis, Japon)

Dans une première partie nous voyons les samurais vu par eux-mêmes pendant la période d’Edo (la capitale de l’époque) entre 1603 et 1868. La vision de ces guerriers est abordée par le point de vue de Yamato Tsunemoto par exemple, qui est l’auteur du Bushido (le code des samurais). Dans une seconde partie, le propos est axé sur les grandes figures chez les samurais comme Miyamoto Musashi, le plus célèbre et puissant de tous les samurais. Il reste invaincu tout au long de ces nombreux combats. Enfin, dans une dernière partie, l’image des samurais est traitée à notre époque avec des supports aussi divers que les films ou la bande dessinée par exemple. Le but de cette thèse était de démontrer en quoi le samurai est mal perçu de nos jours. Dans l’imaginaire collectif, nous avons une fausse image de ce qu’a pu être ce type de japonais. Cela est dû particulièrement au cinéma hollywoodien, les romans et bandes dessinées. Cependant, avec le travail des historiens et de cette thèse, nous comprenons que le samurai n’est pas qu’un simple guerrier. En effet, en étant au service du peuple, du shogun et de l’empereur (du Japon), le samurai est l’image même du premier fonctionnaire (au sens moderne du terme).

 

Composition du jury

– Charles Illouz (président du jury),
– Myriam Tsikounas (rapporteur),
– Hervé Drévillon (rapporteur),
– Frédéric Chauvaud (directeur de thèse)

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !