Deuxième journée d'études organisée en partenariat entre le Criham et l'association André Léo, en partenariat avec l'Espace Mendès-France, sous la direction scientifique de Frédéric Chauvaud, François Dubasque, Pierre Signol et Louis Vibrac.

• 20 octobre 2011 – 9h-18h

• Poitiers, Espace Mendès-France

 

 

Présentation

André Léo (Léodile Béra, 1824-1900) est une figure majeure du XIXe siècle, tout à la fois romancière, polémiste, journaliste, féministe, socialiste. Personnage aux multiples facettes, elle fait partie des « inconnues » célèbres, souvent évoquées à l’aide de quelques mots ou d’une phrase laconique. En 1863, l’austère Constitutionnel rend compte du premier livre d’André Léo qualifié de « remarquable et d’attachant », il s’agit d’Un mariage scandaleux.
Depuis, on la croise en Poitou, en exil en Suisse, à Genève et à Lausanne, ou encore à Paris pendant la Commune, puis à nouveau en Suisse et en Italie et encore à Paris. Femme de conviction, elle polémique avec Proudhon, mène le combat pour obtenir des droits pour les femmes, est l’auteur notamment de l’Appel aux travailleurs des campagnes, entend créer une école et œuvrer à la réforme de l’instruction.
Malgré des travaux universitaires, des pages d’encyclopédie, des articles, des notices biographiques qui lui ont été consacrés, de très nombreux aspects restent méconnus ou ignorés. Le présent colloque, faisant suite à la journée d’études « André Léo dans son siècle (2010) », entend restituer une trajectoire individuelle complexe : ses influences, ses combats, ses engagements et ses œuvres.

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !