Journée d'études du laboratoire Criham, coordonnée par Aude Nicolas (Université de Poitiers / Criham / École du Louvre), Marie-Luce Pujalte-Fraysse et Guillaume Bourgeois (Université de Poitiers / Criham).

• Appel à communications jusqu’au : 31 janvier 2022

• Date et lieu de la journée : Jeudi 17 mars 2022 – Poitiers

 

 

Présentation

La fragilité de certaines œuvres empêche qu’elles puissent être exposées et montrées au public. Pourtant, loin d’être cantonnées dans les réserves, elles peuvent être mises en valeur par le truchement de l’informatique. La numérisation des images, si elle inscrit une limite aux conditions de contemplation de l’œuvre d’art et ne la remplace en aucune manière, permet cependant d’étendre les champs de la recherche ainsi que les possibilités de diffusion à une plus large échelle.
Le recours aux humanités numériques peut donc constituer un outil complémentaire original pour le chercheur comme pour le public, et un moyen de donner accès à des œuvres et à des analyses que n’autorisent pas les procédés classiques, tout en préservant l’état de conservation des originaux. L’ouverture apportée par les nouvelles technologies appliquées au domaine culturel et patrimonial permet ainsi d’ouvrir un champ d’investigation beaucoup plus vaste, particulièrement adapté au cadre de l’étude de l’évolution de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage.
L’objet de cette journée d’études est d’aborder et d’évoquer quelques exemples de possibilités concrètes offertes par les humanités numériques dans le domaine culturel et patrimonial appliqués à l’étude de l’évolution de l’architecture, de l’urbanisme et à la discipline spécifique de l’archéogéographie, entre recherche, transmission et appropriation.

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !