Journées d’études organisées par la Maison des Sciences de l'Homme et de la Société - Université de Poitiers.

• 6-7  juin 2016

• Campus de Poitiers, MSHS

 

 

Présentation

Les sciences humaines et sociales s’appuient sur une collecte de données sur une échelle de plus en plus large. La numérisation et l’indexation des sources constituent une activité essentielle pour le renouvellement des approches en sciences sociales et la sauvegarde les patrimoines artistiques, intellectuels (les données linguistiques, historiques, écono-miques, géographiques…).
Les journées du 6 et 7 juin 2016 accueilleront des études de cas plus spécifiques, montrant les problèmes pour le champ scientifique concerné (éventuellement orientés vers la caractérisation des métadonnées pertinentes). Elles pourront donner lieu à des réflexions autour de la structuration de l’information de manière globale (thésaurus, ontologie…) mais aussi au niveau de la métadonnée (XML-TEI, EAD,RDF…)
L’ouverture des savoirs peut conduire à modifier les méthodes usuelles de vérification, voire à repenser la notion d’érudition. Elle pose des questions sur les droits d’auteur et la gratuité des accès. L’établissement de liens entre des objets numérisés (textes, images, partitions …) oblige à repenser les frontières entre les genres et entre les média.Le codage permettant d’appréhender le contenu des ressources mises en ligne sera abordé, qu’il s’agisse de corpus textuels, avec la TEI, ou de fonds sonores. Essentiel dans le cas d’études particulières, il est le fruit d’une interprétation vue sous l’angle d’un domaine d’étude ou d’un travail de recherche et présente une diversité de pratiques qu’il serait intéressant de mettre en avant.Les différentes étapes de l’étude des corpus seront vues : conception, difficultés rencontrées lors de la définition du corpus…, jusqu’au retour d’expérience. La question des données de la recherche (entretiens et résultats d’enquêtes) sera aussi dans le champ couvert par l’appel. De même, le catalogage sera abordé dans l’optique de la croissance importante du nombre d’informations disponibles via le web. La question du référencement des instruments d’étude sera donc à considérer avec la question des métadonnées et des résultats pertinents.

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !