Conférence organisée par Le Cercle André Tiraqueau de l’Institut d’Histoire du droit de l’université de Poitiers, autour de l’ouvrage Poitiers, capitale de province. Essai d’histoire administrative, du premier siècle à 2015, publié sous la direction de Fabrice Vigier, aux éditions Atlantique.

• Mercredi 29 septembre 2021 – 17h

• Poitiers centre-ville, faculté de Droit et Sciences sociales, Amphithéâtre Hardoin
43 place Charles de Gaulle – Bât. E9

• Entrée libre

 

 

Intervenants :

Fabrice Vigier, Maître de conférences en Histoire moderne à l’Université de Poitiers, Vice-Président délégué à la Formation et à la vie universitaire, orientation et insertion

Didier Veillon, Professeur d’Histoire du droit à l’Université de Poitiers, Doyen de la Faculté de Droit et des Sciences sociales de Poitiers

 

Présentation

Il est des villes françaises au lourd destin. Capitale provinciale puis régionale, Poitiers est de celles-là.
Depuis la Gaule antique, la cité des bords du Clain a tout d’une ville où il fait bon vivre : une terre fertile, des marais utiles, des églises et chapelles radieuses, des rivières navigables, un climat favorable à la production de bons vins. Chargée d’histoire, Poitiers l’ambitieuse n’a jamais cessé de rayonner sur le Centre-Ouest français au point de devenir au Moyen Âge la capitale du royaume. Dans la France moderne et contemporaine, la cité devient le siège d’une des généralités les plus vastes du royaume avec à sa tête des gouverneurs puis des intendants aux rôles administratif et judiciaire majeurs. L’un d’entre eux, Maupeou d’Ableiges, dira des poitevins qu’ils sont plutôt doux et sociables quoique parfois grossiers et paresseux.
Poitiers fut aussi le lieu de tourmentes : elle fut longtemps souillée par les affrontements entre catholiques et protestants, Bourguignons et Armagnacs, monarchistes et révolutionnaires. Même lorsque le roi Jean Le Bon s’y fait capturer par les Anglais en 1356, Poitiers combat, résiste, rayonne. La ville traverse les époques comme les personnages historiques la traversent : Aliénor d’Aquitaine, Louis VII, Louis IX, Philippe Le Bel, Edouard III d’Angleterre, Jeanne d’Arc, l’empereur Charles Quint, le Pape Clément V, Louis XIV ou encore Napoléon Bonaparte, fouleront ses terres.
Sur le plan juridique et institutionnel, Poitiers n’a jamais cessé d’être un centre administratif et une grande cité judiciaire. Dès 1552 la ville est promue siège présidial. Au XIXe siècle, l’instauration d’une cour d’appel (1800) dont la compétence s’étend au civil comme au pénal, favorise les intérêts des justiciables. En matière administrative, son rôle juridictionnel s’accroît grâce à la création d’un conseil interdépartemental avec pour ressort la Charente, les Deux-Sèvres, l’Indre-et-Loire et la Vienne, en vertu d’un décret-loi du 6 septembre 1926.

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !