Colloque organisé par le laboratoire Criham des universités de Poitiers et Limoges, sous la coordination d'Anne JolletSébastien JahanMarie-Luce Pujalte-FraysseJérôme Grévy et Gilles Malandain. Avec le soutien de l’université de Poitiers, de Grand Poitiers, de la Région Nouvelle-Aquitaine et de la Société des Études robespierristes.

• du 8 au 10 décembre 2021

• En présentiel à Poitiers et en visioconférence. Lien de connexion : https://univ-poitiers.webex.com/meet/anne.jollet

Poitiers, faculté des Sciences humaines et arts, amphi Bourdieu
Hôtel Fumé – 8 rue René Descartes – Bât. E18 – RDC

et Campus de Poitiers, Bibliothèque universitaire Droit – Économie – Gestion (le jeudi matin)
Faculté de Droit et sciences sociales – 2 rue Jean Carbonnier – Bât. A1

• Accès gratuit, sur présentation du pass sanitaire pour les personnes extérieures à l’Université de Poitiers

 

 

Présentation

Ce colloque est la suite annoncée d’une journée d’étude organisée par le Criham à l’université de Poitiers les 22 et 23 novembre 2018, Les biens nationaux ont-ils encore quelque chose à nous apprendre ? Révolution française-XIXe siècle.
C’est dans les mêmes pistes transdisciplinaires et larges dans le temps et l’espace que nous prolongeons le travail de réflexion dans le cadre du colloque des 8-9-10 décembre 2021.

Les « biens nationaux », ces biens saisis par décision des assemblées de la Révolution française, en France, mais aussi dans les espaces dominés par la «grande nation» (colonies héritées de l’Ancien régime comme conquêtes de la Révolution et de l’Empire), ont donné lieu à des études très précises et très nombreuses, principalement au cours du XXe siècle, en France bien sûr, mais aussi à travers le monde, partout où les inquiétudes et les espoirs quant à l’ordre social se faisaient particulièrement vifs.
Le présent colloque interroge les enjeux de ces confiscations et de ces ventes et reventes en les insérant dans les riches débats du XVIIIe siècle sur le statut de la propriété, sur le poids social des propriétés collectives et spécifiquement des propriétés ecclésiastiques.

 

Programme

 

Mercredi 8 décembre 2021

14h / 19h – Faculté des Sciences humaines et arts – amphi Bourdieu

• 14h – Ouverture du colloque par Thierry Sauzeau, directeur du Criham – Poitiers
Introduction par Anne Jollet, organisatrice du colloque

Discutant : Alexandre Fernandez, professeur d’histoire contemporaine, Université de Bordeaux-Montaigne

• 14h30 – Guillaume Lancereau, membre rattaché au Centre de recherches historiques de l’EHESS
Les biens nationaux de l’École russe à Jaurès : Procédures d’enquête et circulations intellectuelles transnationales au tournant du siècle

• 15h – Arnaud Pierre, ATER à l’Université de Poitiers, doctorant en Histoire contemporaine Université Clermont-Auvergne, Centre d’Histoire Espaces et Cultures (CHEC)
Désamortissements et libéralisation du marché de la terre en Espagne au XIXe siècle. Une historiographie paradoxale

• 15h30 – Questions et débats, pause

• 16h15 – Aude Loriaud, docteure en histoire moderne, chercheuse associée au CEMMC, Université Bordeaux Montaigne
Les propriétés des communautés religieuses à Bordeaux et à Rouen au temps de la Commission des Secours et de la Commission des Réguliers

• 16h45 – Arnaud Deseau, Ph.D. Student and Teaching Assistant Center for Research in Economics (CEREC) Université Saint-Louis – Bruxelles
Les conséquences économiques et sociales de la dissolution des monastères français : une approche globale et cliométrique

• 17h15 – Questions et débats

 

Jeudi 9 décembre 2021

Matinée

9h / 10h – Bibliothèque universitaire Droit – Économie – Gestion

• 9h – Accueil par Anne-Sophie Traineau-Durozoy, conservatrice, responsable du fonds ancien de la Bibliothèque universitaire de Poitiers
À propos des saisies révolutionnaires

 

10h45 / 12h30 – Faculté des Sciences humaines et arts – amphi Bourdieu

Discutant :  Bastien Dallet, étudiant en Master 2 Histoire, Civilisation, Patrimoine, Université de Poitiers

• 10h45 – Denis Gandouet, professeur d’histoire-géographie au lycée Audouin-Dubreuil de Saint-Jean d’Angély, Vice-président de la Société rochelaise d’histoire moderne et contemporaine
Le château et les halles de Surgères (Charente-Maritime) ou comment les propriétés de la famille de La Rochefoucauld, décrétées biens nationaux, sont devenues le centre de la vie publique de la ville (1789-1865)

• 11h30 – en visio-conférence – Nicolas Marqué, maître de conférences  à l’université de Toulouse-Jean-Jaurès, Membre du laboratoire FRAMESPA
Les biens nationaux invendus à Toulouse, des biens marginaux ? (2 novembre 1789 – 5 décembre 1814)

• 12h – Questions et débats

 

Après-midi

14h15 / 17h45 – Faculté des Sciences humaines et arts – amphi Bourdieu

Discutant : Maurizio Gribaudi, directeur d’études, EHESS

• 14h15 – Jean-Paul Rothiot, maître de conférence en retraite de l’université de Lorraine
Les lois de 1793 sur les ventes en petits lots : quel impact ?

• 14h45 – en visioconférence – Serge Bianchi, professeur honoraire de l’Université de Rennes
Bilan des ventes dans le sud de l’Ile-de-France

• 15h15 – Anne Jollet, maîtresse de conférences en histoire moderne, Université de Poitiers
À la recherche de l’impact politique des ventes des biens nationaux : le quantitatif, quel appui ?

• 15h45 – Questions et débats, pause

• 16h15 – Bastien Dallet, étudiant en Master Histoire, Civilisation, Patrimoine, Université de Poitiers
Les biens nationaux dans les sociétés populaires des villes de la Vienne en l’an II

• 16h30 – Benoît Serreau, étudiant en Master Histoire, Civilisation, Patrimoine, Université de Poitiers
Étudier les ventes des biens nationaux sous l’Empire : état des lieux

« Etudier les ventes des biens nationaux sous l’Empire : état des lieux»

• 16h45 – Antoine François, chef du service Archives de l’État à Bruxelles
Entre Ancien et Nouveau Régime : les biens celés au Domaine

• 17h15 – Questions et débats

Visites dans Poitiers

 

Vendredi 10 décembre 2021

9h / 13h30 – Faculté des Sciences humaines et arts – amphi Bourdieu

Discutant : Gilles Malandain, professeur d’histoire contemporaine, Université de Versailles-Saint Quentin

• 9h – Alexandre Frondizi, chercheur post-doctoral du Fonds National Suisse à l’Université de Neuchâtel
La double confiscation : biens nationaux, droit de propriété et urbanisation à la frontière parisienne, années 1780 – années 1840

• 9h30 – Tatiana Bailleul, doctorante à l’université de Paris1Panthéon-Sorbonne
Les biens nationaux et la création de lieux de savoir. L’exemple de Paris

• 10h – en visioconférence – Estelle Berthereau
Les biens nationaux, symboles de la perte de puissance de l’Église et de la sécularisation, au cœur du projet ultra de la restauration catholique

• 10h15 –  Débat et pause

• 11h – Jérôme Grévy, professeur d’histoire contemporaine
La figure de « l’acquéreur de biens nationaux »

• 11h30 – Béatrice Bloch, professeure de littérature contemporaine
Les achats de biens nationaux, ressorts de l’intrigue

 

Conférence : Les Biens Nationaux et la métamorphose de Paris

12h / 13h

Conférence de Maurizio Gribaudi, Directeur de recherche à l’EHESS

• 13h15 – Débat

 

Comité organisateur

Jérôme Grévy, professeur d’histoire contemporaine, Université de Poitiers
Sébastien Jahan, maître de conférences en histoire moderne, Université de Poitiers
Gilles Malandain, professeur d’histoire contemporaine, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines
Marie-Luce Pujalte-Fraysse, maîtresse de conférences en histoire de l’art, Université de Poitiers

 

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !