Journée d'études du laboratoire Criham, coordonnée par Aude Nicolas (Université de Poitiers / Criham / École du Louvre), Marie-Luce Pujalte-Fraysse et Guillaume Bourgeois (Université de Poitiers / Criham).

• Jeudi 17 mars 2022 – 9h45 / 16h

• En présentiel à Poitiers et en visioconférence
Faculté des Sciences humaines et arts – Hôtel Berthelot – salle Crozet – 24 rue de la chaîne – Bât. E13
Accès en présentiel ouvert aux étudiant.e.s et personnels de l’université de Poitiers, dans la limite des places disponibles.
La visioconférence est ouverte à toutes et tous : lien de connexion

 

 

Présentation

La fragilité de certaines œuvres empêche qu’elles puissent être exposées et montrées au public. Pourtant, loin d’être cantonnées dans les réserves, elles peuvent être mises en valeur par le truchement de l’informatique. La numérisation des images, si elle inscrit une limite aux conditions de contemplation de l’œuvre d’art et ne la remplace en aucune manière, permet cependant d’étendre les champs de la recherche ainsi que les possibilités de diffusion à une plus large échelle.
Le recours aux humanités numériques peut donc constituer un outil complémentaire original pour le chercheur comme pour le public, et un moyen de donner accès à des œuvres et à des analyses que n’autorisent pas les procédés classiques, tout en préservant l’état de conservation des originaux. L’ouverture apportée par les nouvelles technologies appliquées au domaine culturel et patrimonial permet ainsi d’ouvrir un champ d’investigation beaucoup plus vaste, particulièrement adapté au cadre de l’étude de l’évolution de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage.
L’objet de cette journée d’études est d’aborder et d’évoquer quelques exemples de possibilités concrètes offertes par les humanités numériques dans le domaine culturel et patrimonial appliqués à l’étude de l’évolution de l’architecture, de l’urbanisme et à la discipline spécifique de l’archéogéographie, entre recherche, transmission et appropriation.

 

Programme

Matinée

9h45 / 12h15

• 9h45 – Accueil en ligne des participants

• 10h – Marie-Luce Pujalte-Fraysse, Université de Poitiers – Criham, et Aude Nicolas, Université de Poitiers – Criham / École du Louvre
Introduction

 

Modération : Marie-Luce Pujalte-Fraysse, Université de Poitiers – Criham

• 10h15 – Aude Nicolas, Université de Poitiers – Criham / École du Louvre
Reconstituer le terrain : la modélisation topographique comme outil de compréhension et d’analyse de la représentation de l’événement historique

• 10h45 – Claire Garcia, École nationale supérieure des Beaux-Arts / École du Louvre
À nos grands hommes : « la monumentalité en cartes postales »

• 11h15 – Questions et pause

• 11h30Florian Moreno, chef de projet 3D, médiation culturelle et R&D, société Art graphique et patrimoine
La numérisation 3D et les technologies numériques au service de la préservation et de la valorisation des œuvres d’art : le projet d’acquisition 3D de la collection du Domaine Chavat de Podensac et le Musée Virtuel®

• 12hQuestions

 

Après-midi

14h / 16h

Modération : Guillaume Bourgeois, Université de Poitiers – Criham

• 14hDelphine Desbourdes-Morin, chargée de recherche, Centre de recherche du château de Versailles
Conserver, étudier et valoriser un corpus de dessins d’architecture : le château de Versailles sous l’Ancien Régime numérisé dans le cadre du projet VERSPERA

• 14h30Éric de Mascureau, diplômé du Master 2 HCP, parcours Histoire de l’art, patrimoine et musées, Université de Poitiers / chargé d’événementiel culturel, Délégation au Patrimoine de l’armée de Terre
L’usage d’une application numérique au service du patrimoine et de la médiation : Poitiers au XIXe siècle / Poitiers aujourd’hui

• 15hMathieu Fonroques et Inès Ferron, étudiants en Master 2 HCP, parcours Histoire de l’art, patrimoine et musées, Université de Poitiers
Retour d’expérience. Quand les réserves s’ouvrent au numérique : le cas de la collection d’éventails du musée Sainte-Croix de Poitiers

• 15h30 – Questions

• 15h45 – Guillaume Bourgeois et Marie-Luce Pujalte-Fraysse, Université de Poitiers – Criham
Conclusion

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !