Thèse de doctorat en Histoire contemporaine préparée par Jean-Laurent Fleury-Simonpietri, sous la direction de Clotilde Druelle-Korn (Criham / Université de Limoges) et Saïd Ouaked (EHIC / Université de Limoges).

• Date de dépôt du sujet : novembre 2019

 

 

Présentation du thème de recherche

L’immigration corse en Amérique du Nord (1769-2019) : une étude historique et sociale de temps long

Cette étude s’intéresse aux Corses partis vers l’Amérique du Nord, les États-Unis en premier lieu, depuis l’annexion de la Corse par la France en 1769 jusqu’à nos jours. Le but est d’explorer toutes les facettes et de rendre compte des spécificités d’un phénomène – pas aussi marginal qu’il n’y paraît – d’un point de vue historique, social, culturel et politique.

C’est à partir du milieu du XVIIIe siècle que ce flux migratoire à l’échelle intercontinentale commence. Il se poursuit pendant les deux siècles suivants, déjouant a priori les logiques classiques qui régissent habituellement un grand nombre de mouvements migratoires.

En se fondant sur le recueil et le traitement d’archives écrites et orales recueillies de part et d’autre de l’Atlantique, cette étude ambitionne de décrire, de caractériser et d’analyser un phénomène migratoire original qui n’a jamais donné lieu à étude.

Nous émettons l’hypothèse que l’histoire de la migration des Corses – y compris celle des retours – pourrait être révélatrice quant à l’identité culturelle du peuple corse et celle des pays d’Amérique du Nord.

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !