Thèse de doctorat en Histoire médiévale préparée par Ewen Thual, sous la direction d'Anne Massoni (Criham, Université de Limoges).

• Date de dépôt du sujet : juillet 2017

 

 

Présentation du thème de recherche

Entre le milieu du XIIe siècle et le début du XVIe siècle, la Bretagne se dote de collégiales, églises mal connues, desservies par des chanoines séculiers réunis en chapitre. L’étude se propose de replacer ces établissements dans leur contexte socio-économique, religieux et politique. Les chapitres des collégiales bretonnes sont pour leur grande majorité d’essence aristocratique. Reflet de la renommée de leurs fondateurs, les chapitres séculiers sont aussi chargés de la commémoration de leur souvenir et accueillent les donations d’autres fidèles, attirés par le lustre d’établissements richement dotés, qui contribue à l’essor d’un clergé dévoué à la célébration de la mémoire. Entreprise religieuse, la fondation d’une collégiale séculière est également un fait social dans la péninsule bretonne et semble intrinsèquement liée à l’histoire du duché. Cette entreprise traduit l’affirmation d’un ethos aristocratique dont l’étude cherchera à préciser les aspects et les manifestations.

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !