Colloque organisé par l’Université catholique de Lille (CREDHIR), l’Université de Picardie (EA TRAME), le CAHMER, l’Université de Limoges (CRIHAM), l’Université de Saint-Etienne (LEM-CERCOR) et l’Université d’Artois (IEFR-Artois).

• Saint-Amand-les-Eaux (Nord), salle André Malraux

• 10-11 octobre 2014

 

 

Présentation

Moines et chanoines ont vu leur identité bien définie par les réformateurs carolingiens mais leur évolution s’est révélée très complexe, mêlant transfert et réforme, antagonisme et mimétisme, notamment à la fin du XIe siècle quand, dans le contexte des bouleversements nés de la réforme de l’Église, le monde canonial se scinde, créant en même temps deux formes de vie consacrée, chanoines réguliers et par contrecoup chanoines séculiers. On tentera, en étant attentif à la terminologie précise employée par les sources, de déterminer précisément les éléments qui permettent de distinguer les types de communautés et de répertorier les principales difficultés afférentes. On s’interrogera de même sur la permanence de caractères semblables (dans le nom des bâtiments, la titulature des dignitaires…), entretenue ou non. On examinera aussi le positionnement stratégique des communautés les unes par rapport aux autres (au sens large du terme, politique, social, foncier…) comme les modalités de partage de l’espace et de cohabitation.

Le rapport au monde et la manière dont on a respectivement sublimé ce rapport, c’est-à-dire aussi la recherche du meilleur mode de vie conduisant à la sainteté, sont au centre des préoccupations de ce colloque. Il faut en identifier les modèles et les paradigmes de référence, exclusifs ou revendiqués de manière commune. Le phénomène sera donc étudié dans sa globalité, tant spirituelle que matérielle, en privilégiant le temps long et l’Europe du Nord-Ouest où sécularité et régularité se sont le plus tôt et le plus nettement distinguées.

Le défi de ce colloque sera de privilégier l’approche comparatiste dans les domaines aussi variés que la spiritualité incluant la polémique, la terminologie, les institutions et les transferts institutionnels, la liturgie et le mode de vie, la position seigneuriale et la domination du territoire, l’architecture et l’occupation du sol…

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !