9e édition des Rencontres Michel Foucault, organisées par le TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers et l’Université de Poitiers, en partenariat avec le Réseau Canopé, l’Espace Mendès France, Le Miroir, le Musée Sainte-Croix, et le concours de L’Actualité Nouvelle-Aquitaine et de la librairie La Belle Aventure.

• du 3 au 6 novembre 2020

• Poitiers, TAP et autres lieux

• Accès gratuit aux conférences et tables rondes

 

 

Présentation

« Mais c’est un scandale monsieur Barre » s’écriait Georges Marchais en 1977 avec la faconde de tribun dont il fit une marque de fabrique.
« Tintamarre démocratique », « tohu-bohu contemporain » ou « tapage médiatique », quels que soient les noms que l’histoire leur donne, les scandales constellent et rythment notre vie sociale, qu’ils soient politiques, privés, écologiques, artistiques ou sanitaires. La presse s’en délecte souvent avec gourmandise mais le scandale des uns n’est pas le scandale des autres, les scandales d’hier peuvent nous faire sourire aujourd’hui et les scandales, parfois enchâssés les uns dans les autres, nous réservent ainsi d’extraordinaires rebondissements.
Conférences, films, tables rondes et rencontres exploreront toutes sortes de « modèles » de scandale alors qu’une exposition de Paul McCarthy, un des artistes les plus provocateurs de son époque, le spectacle Cécile d’une sulfureuse performeuse et une Balade scandaleuse viendront impacter et nourrir ce sujet tout à fait… scandaleux.
Encore une occasion d’enrichir ses connaissances et de participer à de beaux débats avec des chercheurs de l’Université de Poitiers mais aussi des personnalités (juristes, anthropologues, critiques d’art…) passionnantes sur le sujet.

 

Coordination scientifique

Lydie Bodiou, vice-présidente déléguée Enjeux de société de l’Université de Poitiers
Frédéric Chauvaud, professeur d’histoire contemporaine, directeur de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de l’Université de Poitiers
Isabelle Lamothe, vice-présidente de l’Université de Poitiers en charge de la culture et de la vie étudiante
Martin Rass, enseignant-chercheur en civilisation allemande et TIC à l’Université de Poitiers, membre du FoReLLIS

 

Table ronde : Les « Tintamarres démocratiques » : les scandales politico-financiers

Mercredi 4 novembre 2020 – 14h / 15h30 – TAP auditorium

Table ronde animée par Frédéric Chauvaud, avec François Dubasque et Sébastien Kott.

Les scandales supposent une certaine transparence de la vie politique et s’avèrent beaucoup plus visibles dans les sociétés démocratiques que dans les sociétés autoritaires, où ils sont étouffés. Toutefois, ils révèlent des dysfonctionnements graves : des collusions entre le pouvoir politique et le pouvoir de l’argent. Ces scandales mettent en relief des failles de la vie publique, ils illustrent le fléau de la corruption, et ils possèdent aussi une histoire. L’affaire Panama, la plus célèbre, a été suivie par d’autres : l’affaire Stavisky au 20e siècle, l’affaire Clearstream au 21e siècle parmi les plus connues. Il importe de revenir sur certains scandales, de s’interroger sur les conditions qui les rendent possibles, d’interroger leurs répercussions auprès de l’opinion publique comme des institutions.

 

Frédéric Chauvaud est spécialiste de la justice, de l’expertise judiciaire, des corps malmenés. Professeur à l’Université de Poitiers, directeur de la MSHS, il prépare, en collaboration, plusieurs ouvrages sur le féminicide et la violence en famille ainsi qu’un livre sur le rire judiciaire.

François Dubasque est maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Poitiers et membre du Criham (EA 4270). Ses travaux de recherche portent sur le personnel politique français des 19e – 20e siècles et sur les pratiques politiques, à travers notamment l’analyse des réseaux d’influence et des rapports entre milieux politiques et d’affaires. Il a publié Jean Hennessy (1874 – 1944). Argent et réseaux au service d’une nouvelle république (PUR, 2008) et récemment codirigé plusieurs ouvrages dont Terres d’élections. Les Dynamiques de l’ancrage politique (1750 – 2009), avec Éric Kocher-Marboeuf (PUR, 2014) et Les Vies d’André Léo, romancière, féministe et communarde, avec Frédéric Chauvaud, Pierre Rossignol et Louis Vibrac (PUR, 2015).

Sébastien Kott est professeur de droit public à l’Université de Poitiers où il enseigne le droit public financier. Il poursuit ses recherches au Ministère des finances, dans le cadre d’un partenariat avec le Conseil de normalisation des comptes publics (CNOCP), sur les relations entre le droit et les comptes publics. Il a récemment co-écrit un manuel de Finances publiques (Ellipses 2019) ainsi qu’une monographie Les Comptes publics : objets et limites (LGDJ 2019).

 

Conférence : Biopouvoir et scandale expertal

Mercredi 4 novembre 2020 – 16h30 / 17h30 – TAP auditorium

Conférence par Jérôme Lamy.

L’expertise occupe une place contrastée dans l’œuvre de Michel Foucault. À la fois centrale — lorsque le philosophe ouvre avec elle son cours de 1974 – 1975 sur les anormaux — et périphérique, puisqu’il ne lui donne jamais la consistance d’un concept. Nous reviendrons dans cette conférence sur l’importance du surgissement expertal. Que signifie le travail d’expertise bordé par la loi et visant la normalisation des comportements ? Ce qui fraie, dans l’acte scandaleux de l’expertise, c’est une nouvelle conception du politique. Non plus l’affirmation verticale d’un pouvoir-Léviathan, mais la circulation somatique d’une emprise généralisée. L’expertise permet le biopouvoir et il est permis de se demander si elle n’en révèle pas la puissance rationalisante.

 

Jérôme Lamy est historien et sociologue des sciences. Chercheur au CNRS, il travaille à une histoire des formes de régulation publique du travail scientifique. Il a fait paraître en 2019, Politique des savoirs. Michel Foucault, les éclats d’une œuvre (Éditions de la Sorbonne).

  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !