Thèse en cours : Bruno Couvrat-Desvergnes : Soins et Systèmes de soins au XIXe siècle en Haute Vienne

• Thèse de doctorat en Histoire préparée par Bruno Couvrat-Desvergnes, sous la direction de Guillaume Bourgeois (Criham)

 

Présentation du thème de recherche

Soins et Systèmes de soins au XIXe siècle en Haute Vienne

La Révolution Française a supprimé les écoles et les facultés de médecine, et a permis à quiconque de s’établir personnel soignant comme il le voulait. Par la nationalisation et les ventes des biens immobiliers de l’Église, puis par extension, des biens immobiliers des hôpitaux-hospices, considérés alors comme biens du clergé, ces établissements ont dû fermer. Devant l’échec de ces réformes, les gouvernements du XIXe siècle ont établi un nouveau complexe médical en redonnant aux hôpitaux leurs biens non encore aliénés et en rétablissant un enseignement médical. Tout un système a été créé pour permettre à tous de se soigner.

Le but du travail proposé est d’examiner comment  il a été mis en place en Haute Vienne au XIXe siècle, comment il a évolué pendant cette période, et quels sont les établissements qui ont été créés pour mieux répondre à la demande de soins qui s’est manifestée et qui a évolué pendant ce temps.
C’est ainsi qu’il faudra étudier le maillage des personnels de soins dans le département, la réapparition des hôpitaux, leurs capacités à accueillir les malades et les mendiants que les autorités politiques les obligent à recevoir. Pendant ce siècle, la médecine a évolué et le rôle de l’hôpital a changé pour privilégier son action dans l’apport de soins. L’étude de l’hôpital de Limoges nous aidera dans ce sens.

Toutefois, l’hôpital est le lieu d’accueil privilégié des indigents. Pour les personnes pauvres, parfois au seuil de l’indigence, l’État a procédé à la recréation des « Comités de Bienfaisance », rebaptisés « Bureaux de Bienfaisance ». Il faudra procéder à l’observation du rôle de ces Bureaux dans l’aide aux soins de cette population.
Pendant le XIXe siècle, sont apparues de nouvelles structures telles que les Sociétés de Secours Mutuel, les Sociétés de Charité Maternelle, la distribution gratuite de médicaments, l’Assistance Médicale Gratuite. Celles-ci sont venues en complément ou en substitution des structures existantes. Leur étude permettra d’apporter des éléments de réponses.

Le rôle des pouvoirs politiques a été important dans la réorganisation du système de soins, et dans sa gestion quotidienne. Il en a été, sans doute, de même à la fin du siècle dans les processus de laïcisation de ce système. Il faudra donc déterminer leur rôle dans cette action en Haute Vienne.
En parallèle à ces études, nous pourrons établir les principaux maux subis par la population de la Haute Vienne et les moyens médicaux employés pour y remédier.

 

Recherche

Menu principal

Haut de page