Thèse soutenue : Horst Loesslein : Champ d’action et marges du manoeuvre du pouvoir royal aux temps des derniers Carolingiens – L’exemple de Charles III le Simple (893/898-923)

• Date de la soutenance : 8 février 2017

• Thèse de doctorat en Histoire préparée par Horst Loesslein, sous la direction de Philippe Depreux (Université de Hambourg) et Irmgard Fees (LMU München)

 

Présentation du thème de recherche

Le pouvoir royal des derniers Carolingiens est généralement perçu pour avoir été en crise, l’autorité du roi étant dans un état de délabrement. Cette étude sonde les possibilités du pouvoir royal de Charles III le Simple, mettant en question cette interprétation. Au centre de l’analyse se trouvent les relations entre Charles et les nobles, la composition et l’extension du réseau soutenant son règne ainsi que son évolution jusqu’à sa chute en 923. Dans ce cadre, les activités royales concernant la défense du royaume contre les Vikings, les relations avec d’autres rois, la justice royale et les conflits entre le roi et les nobles sont analysés pour révéler les marges de manœuvre de Charles. Les règnes de ses prédécesseurs (de son père, Louis II le Bègue, à Eudes) servent comme base de comparaison, permettant aussi d’identifier les développements dans les structures politiques de la Francie de l’Ouest après la mort de Charles II le Chauve.

 

Recherche

Menu principal

Haut de page