Rencontres : Michel Foucault philosophe et militant

2013_Rencontre_Foucault_1000• 25-28 mars 2013

• Poitiers, Théâtre Auditorium

Consulter le programme de la manifestation Michel Foucault philosophe et militant sur le site du TAP

 

Michel Foucault philosophe et militant

Le TAP a conjugué ses forces avec celles de l’Université de Poitiers pour concevoir un riche et grand moment sur l’actualité de la pensée de Michel Foucault, notamment sur les notions d’enfermement et de prison. Comment rendre compte de l’actualité de la pensée du philosophe pictavien, alors que la société française vit un moment de crise aigüe à ce sujet ? La pensée de Michel Foucault est-elle toujours d’actualité ?
Ainsi trouvera-t-on dans ce programme des conférences, des tables rondes, des moments d’échanges avec le public, mais aussi – et c’est plus rare – un spectacle théâtral, une expérience musicale inédite, des films, des images télévisées, des publications et des « chantiers » de théâtre avec des étudiants. Une matinée sera aussi consacrée au rapport de Michel Foucault avec les arts.
Preuve de la vitalité de la pensée de Michel Foucault ? Certainement, mais aussi souhait d’ouvrir ses travaux au plus grand nombre, de les mettre à l’épreuve du réel, et de partager cette « fête de la pensée » avec bon nombre de personnalités et d’intellectuels ainsi qu’avec des partenaires du monde culturel et éducatif.

 


Conférence : Foucault, la prison et l’histoire

26 mars 2013 – 14h

2013_Rencontres_Perrot_1000Conférence par Michelle Perrot

À quel moment est née la prison moderne ? Comment peut peut-on étudier le système carcéral ? De quelle façon est-on passé de l’éclat des supplices aux « peines obscures », c’est-à-dire à la prison. En 1975, dans son grand livre Surveiller et punir, Michel Foucault étudiait cette évolution majeure, signe de notre modernité et « révolutionnait » ainsi la manière de faire de l’histoire. Michelle Perrot retrace la façon dont le dialogue a pu se nouer, les échanges entre le philosophe et les historiens, la portée de ces débats qui permettent aujourd’hui encore de penser et de comprendre l’enferment dans les sociétés les plus contemporaines.

 

• Michelle Perrot, Professeure émérite, Université Paris VII. Elle a contribué au dialogue entre Michel Foucault et les historiens. On lui doit en particulier, Jeremy Bentham, Le Panoptique, entretien avec Michel Foucault (1977), L’impossible Prison (1980), Les Ombres de l’Histoire (2001). Son avant-dernier livre, Histoire des chambres a obtenu le Prix Fémina Essai en 2009.

 

2013_Rencontres_004_960

 


Table ronde : Foucault, le droit de punir et le système pénal

26 mars 2013 – 10h30

Intervenants : Jean-Paul Jean et Michel Porret – Modérateur : Frédéric Chauvaud

Les techniques punitives, la discipline du corps, la surveillance, le panoptique sont autant d’aspects que Michel Foucault a abordé dans des écrits nombreux et divers. De quelle manière a-t-on pensé le droit de punir ? Comment s’est mise en place une « rationalité punitive » qui, avec des nuances, s’est imposée en Europe ? Au XXIe siècle est-on passé à un autre régime punitif ? Comment lire la pénalisation de la société qui se heurte aux difficultés de mise à exécution des peines prononcées et se caractérise par une véritable inflation carcérale ?

• Jean-Paul Jean, avocat général à la Cour de Cassation, a été Professeur associé à l’Université de Poitiers, ancien directeur de la mission de recherche droit et justice. Il préside le groupe des experts du Conseil de l’Europe qui publie tous les deux ans le rapport sur les Sytèmes judiciaires européens.
Il est l’auteur notamment de Le système pénal et co-auteur de Un droit pénal post-moderne.

• Michel Porret, Professeur d’histoire moderne à l’Université de Genève. Ses travaux portent sur l’histoire des Lumières, de la médecine et du droit de punir sous l’Ancien Régime. Il vient de publier avec son équipe (Damoclès), La Chaîne du pénal, Crimes et Châtiment dans la République de Genève sous l’Ancien Régime, il a codirigé le volume Les sphères du pénal avec Michel Foucault (2007).

• Frédéric Chauvaud, Professeur d’histoire contemporaine, doyen de l’UFR SHA de l’Université de Poitiers, responsable de l’équipe « Sociétés conflictuelles » du Criham. Il a publié ou dirigé une trentaine d’ouvrages dont La Chair des prétoires (2012) et Le droit de punir du siècle des Lumières à nos jours (2012).

 


Table ronde : Enfermer la jeunesse

28 mars 2013 –  14h30

Intervenants : Véronique Blanchard, Jean-Jacques Yvorel, Bertrand Geay – Modérateur : Frédéric Chauvaud

Au XIXe siècle la jeunesse est l’objet de mesures inédites. L’époque invente les colonies agricoles et pénitentiaires ou seront enfermés des enfants et des adolescents venant d’horizons différents. La plus connue de ces « prisons » est Mettray, évoquée par Michel Foucault. À la Belle Époque, la société
prend peur de sa jeunesse. Plus tard, dans les années 1930, tandis que se développe une campagne contre les « bagnes d’enfants », Jean Genet fait le récit de son expérience. Des années 1830 jusqu’à nos jours la « jeunesse irrégulière » est ainsi destinée à être conduite dans des structures fermées.

• Véronique Blanchard, formatrice chercheuse à l’ENEPJJ, responsable du Centre d’exposition « Enfants en justice » (Savigny-sur-orge), a publié en collaboration avec Jean-Jacques Yvorel Jeunes, jeunesses et sexualité, XIXe-XXIe siècles (2010).

• Jean-Jacques Yvorel, chargé d’études à l’ENPJJ, co-directeur de la Revue d’histoire de l’enfance irrégulière, a co-dirigé Les âmes mal nées. Jeunesse et délinquance urbaine en France et en Europe (XIXe-XXIe siècles) (2008) et avec Véronique Blanchard Jeunes, jeunesses et sexualité, XIXe-XXIe siècles (2010).

• Bertrand Geay, sociologue, Professeur de Sciences de l’éducation à l’Université de Picardie, co-directeur de Savoirs, domination et sujet. Les usages contemporains de l’œuvre de Michel Foucault (2008).

 


Exposition : Dans les coulisses de Pierre Rivière

Bibliothèque Universitaire Michel Foucault – du 25 mars au 12 avril 2013

2013_Rencontres_BU_1000Exposition réalisée par Frédéric Chauvaud et Isabelle Fortuné

En accompagnement des projections au TAP Castille du film Moi, Pierre Rivière…, cette exposition présente documents et objets utilisés pour l’écriture et le tournage du film de René Allio. Parmi ces archives, provenant de la collection Annette Guillaumin : le scénario tapuscrit, le livre Moi, Pierre Rivière de Michel Foucault, annoté par René Allio, affiche, cartes postales et photographies, objets du tournage…

 


Lecture : Résonances et actualité de la pensée de Michel Foucault

Lecture d’extraits de textes de Michel Foucault par le collectif F71, et inauguration de la Bibliothèque Universitaire Michel Foucault

« Quand les gens suivent Foucault, quand ils sont passionnés par lui, c’est parce qu’ils ont quelque chose à faire avec lui, dans leur propre travail, dans leur existence autonome. Ce n’est pas seulement une question de compréhension ou d’accord intellectuel, mais d’intensité, de résonance d’accord musical. » Gilles Deleuze – Pourparlers

 

2013_Rencontres_BU_lecture_960

 

 


À consulter

Programme de la manifestation

sur le site du TAP

Recherche

Menu principal

Haut de page