Publication : Les vies d’André Léo

Chauvaud_2015_Léo Frédéric Chauvaud, François Dubasque, Pierre Rossignol et Louis Vibrac (dir.), 2015

• Presses universitaires de Rennes
Collection : Archives du féminisme

• 354 pages

 

Présentation

André Léo, de son vrai nom Léodile Béra, longtemps ignorée ou méconnue, est en passe de devenir une icône. Femme rebelle du XIXe siècle, née à Lusignan, elle vécut à Champagné-Saint-Hilaire, dans le département de la Vienne et décède à Paris en 1900. Elle se marie avec Pierre Grégoire Champseix, disciple de Pierre Leroux, dont elle a deux enfants, André et Léo, qui lui donnent son nom de plume.
Elle est tour à tour romancière, journaliste, essayiste, auteur dramatique. Son œuvre, dont le présent ouvrage offre l’inventaire le plus complet, compte plus de trente romans, contes et essais, des dizaines d’articles et des textes politiques. Aujourd’hui un certain nombre d’entre eux sont disponibles, soit parce qu’ils ont été réédités – en particulier Le mariage scandaleux, Marianne, Aline-Ali, Coupons le câble !, Monarchie ou liberté, La Guerre sociale – soit parce qu’ils figurent dans la bibliothèque électronique de la Bibliothèque nationale de France.
Mais André Léo n’est pas seulement une femme de lettres, elle est aussi une femme d’action, à la fois républicaine et militante féministe. Elle polémique avec Proudhon, participe à la création de la Ligue pour le droit des femmes, s’engage du côté des Communards, est membre de la commission de l’enseignement pour les filles, et a un rôle aussi important que celui de Louise Michel.
Le présent ouvrage, fruit d’une collaboration de longue durée entre l’Association André Léo, l’université de Poitiers et des spécialistes d’André Léo comme Cecilia Beach, Fernanda Casteldello, Alice Primi ou Caroline Granier est le premier livre d’ensemble sur André Léo dont il s’agit de présenter et de restituer les vies multiples dans leur complexité. Elle traverse des drames personnels épouvantables, connaît l’exil, et devient, du moins pour un temps, exploitante agricole. Ses combats, toujours d’actualité, ont pour visée de faire de la politique autrement, d’œuvrer au bonheur de l’être humain, de promouvoir les droits des femmes, de condamner la violence, de favoriser l’éducation gratuite, démocratique et intégrale pour tous et toutes, de participer enfin, malgré les désillusions, à la construction d’un monde plus généreux et plus « humanitaire ».

 

À télécharger

Table des matières et introduction

 

À consulter

Journée d’études : André Léo dans son siècle, 2010

Journée d’études : Les vies d’André Léo, 2011

Journée d’études : Nouveaux regards sur André Léo, 2012

Recherche

Menu principal

Haut de page