Publication : Écritures de familles, écritures de soi. France-Italie, XVIe-XIXe siècles

2011_publi_CassanMichel Cassan (dir.), 2011

• Presses universitaires de Limoges
210 p.

 

Présentation

Quelle place occupe l’écriture de soi dans les écrits privés rédigés au cours des XVIe-XIXe siècles ? Existe-t-il des liens, voire une filiation entre la rédaction d’un journal personnel et la tenue d’un registre domestique ?
Les livres de raison chers à Antoine Furetière ou à Frédéric Le Play furent-ils la matrice du « journal à soi » présenté par Philippe Lejeune et Catherine Bogaert ?
Ne faut-il pas mettre en synergie les papiers de famille avec les autres formes d’expression écrite telles que les correspondances privées, les mémoires, les récits de vie, les reconstitutions lignagères mythiques pour saisir l’émergence et l’affirmation d’une écriture de soi ?
Quelle part attribuer aux contextes culturels et sociaux dans le passage d’une écriture du « Nous » à une expression du « Moi » ?
Ce livre apporte sa contribution au débat sur le « Dire soi-même » entre la Renaissance et le Romantisme.

 

Recherche

Menu principal

Haut de page