Publication : Constantin. Un Auguste chrétien

2012_publi_Lancon

Armand Colin

Bertrand Lançon, Tiphaine Moreau, 2012

• Armand Colin
256 pages

 

Présentation

Constantin fait incontestablement partie de ces chefs d’État qui ont fait l’Histoire. Bien au-delà de l’Empire romain, il a, durant les trente ans de son règne, marqué l’Occident tout entier.
Car sans lui, parlerait-on des « racines chrétiennes de l’Europe » comme d’une sorte d’évidence ? C’est à cet homme de pouvoir, aussi inspiré que controversé, qu’on doit des rapports inédits entre le politique et le religieux, et le glissement du pouvoir impérial traditionnel vers des formes à la fois solides et vulnérables, mais, dans tous les cas, durables.
Réformateur, guerrier, législateur et bâtisseur – il fonde une seconde Rome, Constantinople –, le premier empereur romain chrétien n’est pas la figure révolutionnaire ou ambiguë que l’on a pu dépeindre : son action novatrice se conjugue intimement avec la tradition augustéenne dans laquelle s’ancrent ses lois et l’exercice de son pouvoir, en Occident comme en Orient.
À travers légende noire et légende dorée, ce livre s’attache à révéler un homme en quête d’une nouvelle forme de romanité sous le signe de l’unité, de la paix et de la foi.

 

Recherche

Menu principal

Haut de page