Colloque : Les biens nationaux ont-ils encore quelque chose à nous apprendre ? Révolution française – XIXe siècle

• 22-23 novembre 2018

• Poitiers, faculté des Sciences humaines et arts, salle Jacques d’Hondt
Bât. E14 – 36 rue de la chaîne – 1er bâtiment, 2e étage

• Colloque organisé par le Criham et la Société des études robespierristes, sous la coordination d’Anne Jollet (Criham / Université de Poitiers).

• Ouvert à tous les étudiants

Télécharger le programme

 

Présentation

Les biens nationaux ont été une grande passion des historiens pendant deux siècles, passion accompagnant les débats et conflits politiques autour des grandes saisies révolutionnaires qui ont donné naissance à ces biens vendus ou conservés par la nation.

Le présent colloque cherche à être un point d’étape alors que la passion autour de ces biens, notamment dans leur dimension de redistribution foncière, s’est estompée et que, dans le même temps, des travaux dans des champs de plus en plus divers contribuent à montrer l’importance sociale sur le long terme de ces changements de propriétaires et, peut-être surtout, de formes sociales d’appropriation.

 

Programme

 

Jeudi 22 novembre 2018

• 13h45 – Accueil

• 14h – Guillaume Bourgeois, directeur du Criham
Ouverture du colloque

• 14h15 – Anne Jollet, Criham, Université de Poitiers
Introduction : Pourquoi reprendre un chantier tant travaillé ?

 

Session 1 – Toujours la terre ?

Modérateur : Gilles Malandain, Criham, Université de Poitiers

• 14h45 – Bernard Bodinier, Université de Rouen
Vingt ans après L’événement le plus important de la Révolution : la vente des biens nationaux  1789-1867 : quoi de neuf sur les biens nationaux ?

• 15h15 – Erick Noël, AIHP, Université des Antilles
Un exemple d’investissement colonial en métropole : les achats de biens nationaux par Alexandre de Beauharnais en Sologne

• 15h45 – Jean-Paul Rothiot, Université de Lorraine
La vente des biens nationaux de la métallurgie : la nécessité de l’effort de guerre a-t-elle favorisé le maintien d’une propriété nobiliaire ? L’exemple de la Lorraine

• 16h15 – Discussions et pause

Regards croisés

17h / 18h

Nadine Vivier, Université du Maine, et Maurizio Gribaudi,  EHESS
Deux regards sur l’ampleur des conséquences sociales des ventes des biens nationaux

• 18h – Discussions

 


 

Vendredi 23 novembre 2018

• 9h – Accueil

 

Session  2 – Les changements dans l’espace urbain

Modérateur : Jérôme Grévy, Criham, Université de Poitiers

• 9h15 – Allan Potofsky, LARCA, Université Paris-Diderot
Les plantations aux Antilles : une source d’investissements dans les biens nationaux à Paris ?

• 9h45 – Tatiana Bailleul, IHMC, Université de Paris 1
Des usages publics des édifices religieux devenus biens nationaux. Études de cas parisiens

• Pause

 

Session 3 – La patrimonialisation

• 10h30 – Rose-Marie Le Rouzic, UMR Arscan
L’impact de la Révolution : le patrimoine et l’archéologie jusqu’à la Monarchie de Juillet

• 11h – Cécile Robin, Archives nationales
Statuts et destinations des bibliothèques d’Ancien Régime : des collections particulières aux fonds patrimoniaux

 

Session 4 – Les enjeux politiques de la propriété foncière

• 11h30 – Karine Audran, CRHIA, Université de Nantes
Biens nationaux, émigration et contre-révolution en Bretagne : un chantier à mener

• 12h – Discussion

 

Session 5 – Des enjeux socio-politiques internationaux

Modératrice : Nadine Vivier, Université du Maine

• 14h15 – Pablo F. Luna, Centre de recherches historiques CRH-EHESS et Sorbonne Université
Possession et propriété en Amérique espagnole, dans la transition depuis l’Ancien Régime

 

Session 6 – Des enjeux socio-politiques de moyenne durée

• 14h45 – Pierre Triomphe, Institut national du patrimoine,  laboratoire CMMC, Université de Nice
La question des biens nationaux : une des sources de la conflictualité politique en 1815

• 15h15 – François Ploux, TEMOS-FRE 2015, Université de Bretagne-Sud
Bruits, rumeurs : l’instrumentalisation politique de la crainte de restitution des biens nationaux pendant la Restauration

• 15h45 – Pause

• 16h – Jérôme Grévy, Criham, Université de Poitiers
La « mémoire savante » des biens nationaux de Thiers à Jules Rouff

• 16h30 – Philippe Grandcoing, Criham, Université de Limoges
Les biens nationaux, enjeu patrimonial au XIXe siècle, quelques exemples limousins

• 17h – Discussions et conclusions

 

Recherche

Menu principal

Haut de page