Colloque : Le corps empoisonné. Pratiques, savoirs, imaginaire de l’Antiquité à nos jours

• du 3 au 5 octobre 2012

• Poitiers, Faculté des Sciences humaines et arts, amphi Descartes

• Colloque organisé par les laboratoires CRIHAM, HeRMA et CESCM, sous la direction de Lydie Bodiou, Frédéric Chauvaud et Myriam Soria

 

 

Présentation

De l’Antiquité à nos jours, le corps empoisonné a toujours été enveloppé de mystères qui plongent, plus encore que les autres actes criminels et accidentels, l’historien, l’enquêteur, le médecin, parfois même la victime et ses proches, les contemporains comme les observateurs postérieurs dans une perplexité peu commune. Le poison est par essence une arme de la discrétion pour qui veut se défaire d’un ennemi ou d’un concurrent dans la sphère publique comme privée ; ses effets à retardement et ambigus dans leurs manifestations (fatigue, douleurs, symptômes qui renvoient autant à la maladie qu’à l’acte criminel) jouent aussi en faveur de qui veut éveiller les soupçons sur un entourage dont il craint la malveillance et sur lequel il veut attirer l’attention. En effet, l’imaginaire du poison renvoie immanquablement à la ruse, à la lâcheté, au complot et à la trahison, mais aussi au faible : arme de l’ombre elle vient à bout de celui qu’on ne peut atteindre et terrasser directement parce que son statut le protège, sa puissance effraie, parce qu’il est si proche que le risque d’être démasqué est trop grand.

 

Programme

Mercredi 3 octobre

• 9h30 – Accueil des participants

• 10h – Introduction par Lydie Bodiou, Frédéric Chauvaud, Myriam Soria (Université de Poitiers)

 


Problématiques

 

• 10h25 – Franck Collard (université Paris Ouest-Nanterre)
Faire l’histoire du corps empoisonné

• 10h50 – Robert Halleux (membre de l’Institut)
« Pharmakon/venenum » Réalité technique et représentation

• 11h15 – Michel Sapanet (CHU de Poitiers)
Le corps empoisonné et le médecin légiste

• 11h40 – Discussions

 

 

Perception : entre crainte, séduction et fantasmes – I

Présidence de séance : Robert Halleux et Marc Ortolani (Université de Nice)

 

• 14h – Florence Bourbon (IUFM Paris)
Empoisonnements accidentels dans la collection hippocratique

• 14h25 – Catherine Baroin (Université de Rouen)
L’invasion du poison : points de vue romains sur la diffusion et les effets du poison

• 14h50 – Discussions

• 15h10 – Myriam Soria (Université de Poitiers)
Du sexe à la mort : perceptions médiévales du poison menstruel

• 15h35 – Jean-Claude Diedler (Université de Strasbourg)
Le corps empoisonné dans l’imaginaire des populations rurales. L’exemple des communautés du sud de la Lorraine (XVIe-XVIIe siècles)

• 16h – Discussions

• 16h40 – Pauline Chaintrier (Université de Poitiers)
Entre ignorance, soupçons et rumeurs. La peur du corps empoisonné au XIXe siècle

• 17h05 – Sébastien Soulier (Université Blaise Pascal-Clermont-Ferrand)
Des viscères corrompus dans la chronique locale : exposition et représentation du corps empoisonné dans la presse puydomoise au XIXe siècle

• 17h30 – Discussions

 

 

Jeudi 4 octobre

Perception : entre crainte, séduction et fantasmes – II

Présidence de séance : Claudio Galderisi (Université de Poitiers)

 

• 9h – Delphine Durand (Université de Poitiers)
Crise ontologique et poison de l’art : Du Christ à Salomé, l’intoxication huysmansienne

• 9h25 – Evgenia Grammatikopoulou (Université de Thessalonique)
L’attrait romantique de l’empoisonnement corporel sur la jeunesse romanesque contemporaine

• 9h50 – François Ronan Dubois (Université Stendhal, Grenoble 3)
Méfions-nous des docteurs : l’imaginaire de la médecine empoisonneuse dans la série télévisée Doctor Who (2005)

• 10h15 – Discussions puis pause

 

Usages : masquer, révéler, soigner, enquêter

Présidence de séance : Yves Lafond (Université de Poitiers)

• 11h – Marie Lefort (Université de Limoges)
Alexandre ou le fantasme du corps empoisonné

• 11h25 – Jean-Louis Voisin (Université de Créteil)
Mise à mort volontaire et poisons dans l’Antiquité romaine

• 11h50 – Discussions

 

Présidence de séance : Jérôme Grévy (Université de Poitiers)

• 14h – Valérie Martini (Université de Fribourg)
Les oukhedou et la bile noire : visualiser un corps empoisonné par la maladie d’Égypte à Rome

• 14h25 – Geneviève Xhayet (Université de Liège)
Aspects des recettes médiévales de médecine pour les empoisonnés et « envenimés »

• 14h50 – Discussions

 

Présidence de séance : Alessandro Pastore (Université de Vérone)

• 15h05 – Gwenaëlle Callemein (Université de Nice)
Le corps empoisonné vu à travers les témoignages devant les Parlements français des XVIIe et XVIIIe siècles

• 15h30 – Nicolas Picard (Université Paris I)
Les gestes des empoisonneurs sous le regard de la justice (France, XXe siècle)

• 15h55 – Discussions

 

Conférence

Médiathèque François-Mitterand – salle Jean-Richard Bloch

• 18h30 – Michel Porret (Université de Genève)
Un crime obscur, une mort atroce : investigations judiciaire et médico-légale au XVIIIe siècle sur la scène sociale de l’empoisonnement volontaire

 

Vendredi 5 octobre

Savoirs : théories, expertises, propagation

Présidence de séance : Franck Collard (Université de Paris Ouest-Nanterre)

 

• 9h15 – Cristina Vidrutiu (Université Cluj-Napoca)
Les semeurs de peste : le poison entre la théorie miasmatique et la théorie contagioniste. Les fiancés et L’histoire de la colonne infâme, étude d’un cas littéraire

• 9h40 – Marie-Laure Monfort (UMR 8167 Laboratoire de Médecine grecque)
« Venenum, virus et putredo » ou l’image du corps empoisonné dans la construction du concept de maladie infectieuse à la Renaissance

• 10h05 – Discussions

• 10h45 – Alessandro Pastore (Université de Vérone)
Les savoirs médicaux sur les poisons entre doctrine et pratique (Italie, XVIe-XVIIe siècle)

• 11h10 – Marc Ortolani (Université de Nice)
Du soupçon à la certitude, l’expert et la preuve de l’empoisonnement devant les cours souveraines du royaume du Piémont XVIIIe-XIXe siècle

• 11h35 – Discussions

 

Présidence de séance : Michel Porret (Université de Genève)

• 14h – Concetta Pennuto (Université de Tours)
Corps empoisonné, corps disséqué : l’histoire d’un enfant chez Théophile Bonet

• 14h25 – Frédéric Chauvaud (Université de Poitiers)
Lire dans les entrailles : les « aventures de la toxicologie » (1813-1930)

• 14h50 – Adrien Minard (Sciences Po, Paris)
Les victimes du 606, un « poison juif-allemand » pour guérir de la syphilis (1910-1918)

• 15h15 – Discussions

 

Conclusions

Pascal Henri Keller (Université de Poitiers)

 

 

Actes du colloque

Quelques collègues ne pouvant être présents à Poitiers nous font néanmoins l’honneur de participer par leurs articles à la publication des actes de ce colloque :

Isabelle Mathieu (Université d’Angers)
Procès d’un couple d’empoisonneurs en Anjou au début du XVIe siècle

Irène Salas (Oxford)
« Poison in the ear ». Le motif du poison dans Hamlet de Shakespeare

Alain Touwaide (Smithsonian Institution, Washington)
Le corps empoisonné : signes et langage dans les sources grecques

 

Recherche

Menu principal

Haut de page