Colloque : Gestes et bande dessinée

• du 28 au 30 novembre 2018

• Angoulême, musée de la bande dessinée, auditorium

• Colloque international organisé par l’Université de Poitiers, la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, le Pôle Image Magelis, et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, dans le cadre des Rencontres d’Angoulême, penser, comprendre la bande dessinée, sous la responsabilité scientifique de Frédéric Chauvaud et Denis Mellier.

• Entrée libre
Inscriptions recommandées : auprès de Pôle Image Magelis
mmartinot@magelis.org – 05 45 38 00 00

Télécharger le programme du colloque Gestes et bande dessinée

 

Présentation

Le colloque international porte sur les conceptions du geste chez un personnage, un genre, un corpus ou un auteur, et le traitement graphique d’un mouvement, d’une attitude corporelle dans toutes les formes de récits graphiques (comics, manga, bande dessinée francophone).

Les gestes attendus et les gestes inattendus, les gestes intentionnels, les gestes maladroits, les gestes mimétiques, les gestes démonstratifs, les mouvements du visage, des mains, des jambes, de tout le corps trouvent avec la bande dessinée un terrain particulièrement fécond, renforçant les codes de lecture et parfois les subvertissant. Les gestes sont des actions ou des réactions, ils situent le sujet dans le monde, ils les affectent mutuellement mais aussi, ils mettent en relation les individus entre eux, c’est pourquoi, cette manifestation s’attachera à la fois aux conceptions du geste chez un personnage, un genre, un corpus ou un auteur, qu’aux gestes eux-mêmes et au traitement graphique d’un mouvement, d’une attitude corporelle : toucher, danser, caresser, marcher, courir, bondir, tomber, voler, rire, pleurer, frapper, fuir, poursuivre…

 

Programme

 

Mercredi 28 novembre 2018

 

• 13h50 – Frédéric Chauvaud et Denis Mellier
Présentation

 

Mouvement

• 14h – Xavier Fournier (journaliste, essayiste et conférencier)
Gestes, mouvements et positions dans l’œuvre de Steve Ditko

• 14h20 – Safa Djebli (Université de Tébessa)
La sémiotique du geste fantastique dans le manga

• 14h40 – Benoît Preteseille (auteur de bande dessinée et éditeur chez ION)
Pravda-Image-Mouvement

• 15h – Discussion et pause

• 15h50 – Naoko Morita (Université de Tohoku)
Le geste et la narration chez Rodolphe Töpffer

• 16h10 – Nathalie Rouphael (Université Saint Joseph, Faculté des Sciences Humaines, Beyrouth)
La réactualisation du geste, du texte littéraire du XIXe siècle à la BD du XXe siècle

• 16h30 – Henri Garric (Université de Dijon)
Quelques détournements de gestes conventionnels dans la bande dessinée humoristique (de Ferri à Fabcaro)

• 16h50 – Débats

 


 

Jeudi 29 novembre 2018

 

Expressifs

• 9h – Sylvain Forichon (Université Bordeaux-Montaigne)
Les gestes des spectateurs du cirque romain dans la bande dessinée historique : regards croisés avec les textes et les images antiques

• 9h20 – Sofiane Boudhiba (Université de Tunis)
Les gestes ridicules : les compagnons clownesques dans les bandes dessinées

• 9h40 – Judicaël Etsila (IRSH- CENAREST-Gabon)
Du « discours iconique » dans les Gabonitudes de Lybek : le cas de la gestuelle de l’index

• 10h – Débats et pause

• 10h40 – Jérôme Dutel (Université Jean Monnet Saint-Etienne)
Des gestes dans trois pattes de mouche : Jean qui rit et Jean qui pleure (1995, 2015), François Ayrole ; La Bête à cinq doigts (1996), Thomas Ott ; La Nouvelle Pornographie (2006), Lewis Trondheim.

• 11h – Anne Vial-Logeay (Université de Rouen)
Pline et l(a/es) geste(s) de Rome : quelques remarques sur le manga de Tori Miki et Mari Yamakazi

• 11h20 – Débats

 

Vindicatifs

• 14h – Marie-Cécile Charles (Université du Luxembourg)
L’absence de mouvement à la guerre. L’exemple des deux guerres mondiales en BD

• 14h20 – Lionel Bagur (La Brèche, Jeune recherche en Bande dessinée)
Doigts à l’image et poings à la ligne. Les mains violentes à l’œuvre chez Gotlib, Maëster et Coyote

• 14h40 – Camille Roelens (Université Jean Monnet, Saint- Etienne),
« Épier », préludes des violences et perturbations dans l’œuvre de Didier Comès. Approche philosophique

• 15h – Débats et pause

• 15h40 – Camille Pouzol (Université Paris IV)
Le geste politique dans la trilogie CHE, Una vida revolucionaria de Jon Lee Anderson et José Hernández : Fidel Castro ou les corps du leader charismatique

• 16h – Eric Vial (Université de Cergy Pontoise)
Dictatures et dictateurs chez Hergé et Franquin : gestes, poses ou tenues…

• 16h20 – Débats

 

Visite du musée de la BD et de l’exposition BD/Drawing : correspondances

16h40

Visite par Anne Hélène Hoog, directrice du Musée de la bande dessinée et Jean-Philippe Martin, conseiller scientifique recherche

 


 

Vendredi 30 novembre 2018

 

Apaisants

• 9h – Laurent Hugot (Université de la Rochelle)
La mise en image des gestes amoureux (la BD « antique »)

• 9h20 – Pascal Robert (Enssib)
Les gestes du silence

• 9h40 – Frédéric Chauvaud (Université de Poitiers)
Borges et les gens honnêtes. Les gestes du lecteur

• 10h – Débats et pause

• 10h30 – Lauranne Poharec (Université Mémorial de Terre-Neuve)
Le geste qui cache comme geste vers le lecteur

• 10h50 – Irène Leroy-Ladurie (Université de Dijon)
L’apprentissage des gestes dans l’œuvre de Bastine Vivès : ambiguité et ouverture du sens

• 11h10 – Débats

• 11h30 – Mots de conclusion

 

 

Recherche

Menu principal

Haut de page