Colloque : Campagnes rouges. Pour une histoire croisée du Limousin, de la Toscane et de l’Emilie-Romagne

2016_je_campagnes-rouges_1000• 6 et 7 octobre 2016

• Limoges, Maison du peuple
24 rue Charles Michels

• Colloque international organisé par Fabien Archambault.

• Entrée libre

Télécharger le programme du colloque

 

Présentation

Pour une histoire croisée du Limousin, de la Toscane et de l’Émilie-Romagne

Dans leur espace national respectif, le Limousin, la Toscane et l’Émilie-Romagne apparaissent comme des cas exceptionnels : les trois régions ont longtemps constitué des bastions électoraux du parti communiste, la première depuis les années 1920, les deux autres à l’issue de la Seconde Guerre mondiale. L’historiographie butte toujours sur la même énigme : pourquoi vote-t-on communiste dans ces régions, ces départements et ces villages et pas dans les autres, parfois limitrophes ou seulement distants de quelques kilomètres ? Pourquoi le PCF et le PCI ont-ils si bien réussi dans des départements ruraux qui d’une part, d’un point de vue politique, ne s’inscrivent pas dans le schéma général d’une paysannerie conservatrice de manière atavique, et de l’autre, d’un point de vue sociologique, ne correspondent pas vraiment à l’image que l’on se fait d’un parti de la classe ouvrière ?
Au cours de ce colloque, des chercheurs italiens et français tenteront d’élucider les raisons qui ont conduit ces régions à devenir des régions « rouges ». Dans une perspective comparative, de terme à terme, seront interrogés et analysés un certain nombre de facteurs : les rôles des syndicalismes paysans et ouvriers, des coopératives de production et de distribution, de la Résistance, mais aussi le poids des métayers au sein du groupe des agriculteurs, ainsi que les pratiques et les imaginaires politiques.

 

Programme

 

Jeudi 6 octobre 2016

 

• 10h – Ouverture et introduction

 

L’héritage du XIXe siècle et du premier XXe siècle.

10h30 – 12h

Présidence : Loïc Artiaga (Université de Limoges)

Niccoló Mignemi (École française de Rome)
L’histoire des coopératives à la lumière de la question agraire : pistes pour une comparaison entre campagnes
françaises et italiennes durant le premier XXe siècle

Dominique Danthieux (historien – RHL)
Les campagnes rouges du Limousin : construction d’un objet d’étude

Tito Menzani (Université de Bologne)
I soci al centro. Analisi storica delle cooperative in Toscana

• Débat

 

La construction et l’enracinement de cultures politiques radicales

14h – 16h

Présidence : Maurice Carrez (Université de Strasbourg)

Saverio Battente (Université de Sienne)
Riformare la tradizione : alle origini della cultura « rossa » a Siena dall’Unità al miracolo economico

Anne Marijnen (Université Paris 8)
Mobilisations politiques et monde rural : le cas du PCI dans la province de Sienne dans le second après-guerre

Dwayne Chavenon (Université de Limoges)
Le PCF et les paysannes en Limousin (1920-1970)

• Débat

 

Ouvriers et paysans

16h – 18h

Présidence : Jacques Péricard (Université de Limoges)

 

Syndicalisme des villes, syndicalisme des champs

Antonio Canovi et Lorenzo Bertucelli (Université de Modèle-Reggio Emilia)
Rurali « progressivi » e donne visibili. Culture del lavoro e lotte per l’emancipazione nell’invenzione dell’Emilia « rossa »

Amandine Tabutaud (Université d’Evry)
Militantisme et combats syndicaux au féminin en Haute-Vienne (années 1940-années 1980)

 

Le vote paysan

Fabien Conord (Université de Clermont-Ferrand)
Métayage et vote à gauche : une corrélation imparfaite

Fabien Archambault (Université de Limoges)
La question du vote des métayers et des salariés agricoles dans l’historiographie italienne

 


Vendredi 7 octobre 2016

 

La Résistance et sa mémoire

9h – 11h

Présidence : Fabien Archambault (Université de Limoges)

Fabrice Grenard (historien)
Militer, s’engager, résister : politisation et résistance dans les campagnes limousines (Corrèze et Haute-Vienne) de la fin des années 1930 à la fin des années 1940

Toni Rovatti (Université de Bologne)
Caratteri del movimento partigiano e politiche repressive fuori del contesto urbano. Un confronto sull’esperienza di guerra in Toscana ed Emilia-Romagna (1943-1945)

Loïc Artiaga (Université de Limoges)
Les communistes et la commémoration du massacre d’Oradour-sur-Glane

• Débat et pause

 

Perspectives étrangères

11h – 13h

Présidence : Vanessa Caru (CNRS)

Lampros Flitouris (Université de Ioannina)
Pour une géographie politique des campagnes rouges en Grèce au XXe siècle

Maurice Carrez (Université de Strasbourg)
Campagnes rouges en Finlande au début du XXe siècle : analyse comparative de quelques communes représentatives

Marie Plassart (IEP de Lyon)
Sous la bannière étoilée et le drapeau rouge : socialisme et nationalisme en Oklahoma à la veille de la Première Guerre mondiale

• Débat et conclusions

 

Recherche

Menu principal

Haut de page