Publication : Peindre les Landes – d’Hossegor à Soulac

Soubiran_peindre-les-landes_2012Jean-Roger Soubiran (dir.), 2012
Textes de Jean-Roger Soubiran, Dominique Dussol et Christel Haffner-Lance

• Le festin, 144 p.

 

Présentation

Loin de se réduire au cliché du berger perché sur ses échasses, ou à une image de tristesse et de monotonie, les Landes de Gascogne sont un paysage de contrastes et de nuances. Théâtre ambivalent de métamorphoses, marais ou désert, étangs secrets, forêts mystiques, océan infini, ce pays qui éveille des résonances dans l’être le plus profond a constitué un terrain d’expérience pour plusieurs générations d’artistes.
En affichant le parti de la plasticité, Peindre les landes propose un regard inattendu : des séances d’immensité de Rousseau au minimalisme d’Auguin, des dunes de Lizal et de Gueit, à l’appel du large de Van Hasselt, de la planéité aux forêts – cathédrales de Rigaud, Sourgen ou Larrieu –, le paysage landais, résumé à l’élémentaire, conjugue et oppose horizontalité et verticalité, monochromes subtils et fanfares chromatiques. Des marais originels à la Côte d’Argent, l’enquête qui mobilise une quarantaine d’artistes singuliers conduit aussi le lecteur d’Hossegor à Soulac, à la découverte d’un pays inconnu, d’une innocence retrouvée.
Comment la peinture peut opérer une saisie des espaces et devenir nécessité intérieure, c’est la réponse qu’ont apportée ces artistes en interrogeant le réel. Chacun, à sa manière, structure une identité landaise, souvent dans un véritable esprit de modernité.

Recherche

Menu principal

Haut de page