Publication : Guide de la musique de la Renaissance

His_2011• Françoise Ferrand, 2011 (dir.)

Avec la collaboration d’Ignace Bossuyt, Gabrielle Bouley, Philippe Canguilhem, Camilla Cavicchi, Christelle Cazaux-Kowalski, Annie Cœurdevey, Marie-Alexis Colin, Marc Desmet, Cristina Diego Pacheco, Franck Dobbins, David Fallows, David Fiala, Luigi Garbini, Jean-Luc Gester, Florence Gétreau, Isabelle His, John Irving, Louis Jambou, Donatella Melini, Denis Morrier, François Reynaud, Luca Ricossa, Francesco Franco Rossi, Philippe Vendrix, Jean Vignes, Édith Weber.

• Fayard, collection Les indispensables de la musique
1200 p.

• Prix de l’Académie des Beaux-Arts 2012

 


Présentation

Au cours de la période dite « Renaissance », la musique accorde une place croissante à la satisfaction non seulement de l’esprit, mais aussi des sens, favorisée par une nouvelle relation entre texte et musique, portée par l’imprimerie. Plusieurs mutations décisives vont affecter cet âge d’or du contrepoint, et faire émerger un répertoire instrumental et une virtuosité qui amèneront le baroque.
Faisant suite au précédent Guide de la musique du Moyen Âge, cet ouvrage présente l’ensemble de la production musicale de l’époque qui, s’étendant de 1460 à 1610 environ, revêt un caractère exceptionnel tant par l’abondance de la création musicale que par la perfection de l’écriture, marquée par la prééminence de la polyphonie franco-flamande.
Pour rendre compte du foisonnement et de la diversité qui, par rapport à la période précédente, caractérisent ce temps, l’ouvrage est constitué de deux parties. La première expose les caractères généraux (l’humanisme, le langage, la théorie, les formes, les instruments…). La seconde présente, par ensembles géographiques, les différents acteurs de la vie musicale (compositeurs, interprètes, mais aussi souverains, mécènes) et le cadre dans lequel elle se déroule (villes, cours) ainsi que les formes spécifiques à chacune de ces entités géopolitiques.
Rédigé par des spécialistes européens, ce Guide offre une source d’informations inédite et une synthèse sur la période qui en font une référence. Il sera, en même temps qu’un outil de travail pour les étudiants et les chercheurs, une invitation à une écoute revivifiée de ce trésor patrimonial européen.

Recherche

Menu principal

Haut de page