Journée d’études : Le discours sur la musique religieuse (XVIIe-XVIIIe siècles) : polémiques et controverses

• 3-4 avril 2012

• Poitiers, faculté des Sciences humaines et arts
Hôtel Fumé – 8 rue René Descartes

• Journée d’études organisée sous la direction de Pierre Saby (Université de Lyon-II) et de Thierry Favier (Université de Poitiers)

 

Présentation

Ces deux journées d’étude font suite à celle que nous avons consacrée en mai 2011 à la presse française des XVIIe et XVIIIe siècles. La première journée visait à préciser la consistance critique et littéraire des articles de presse évoquant la musique religieuse et à montrer comment les différents périodiques se positionnaient par rapport aux institutions, aux musiciens et à leurs productions. Elle envisageait donc, à travers un media unique, des discours journalistiques aux finalités et aux objets très divers. Ces deux nouvelles journées adopteront le principe inverse et seront resserrées autour d’une thématique unique, celle du discours polémique, en fonction des différentes formes d’écrits qui le portent et des contextes dans lequel il est produit.
On s’intéressera en premier lieu aux objets de ces polémiques – critique des chantres ou des maîtres de musique, critique du chant d’église, problème de l’introduction des instruments dans les offices, cérémonies extraordinaire, statut du concert public, etc. – et aux enjeux qu’ils cristallisent. Au-delà des personnes, des corps, des cérémonies, des œuvres ou des répertoires visés, on s’attachera à dégager la nature de ces enjeux, à travers les références à la théorie musicale mais aussi aux pratiques, aux lieux et à leurs usages, à la tradition de l’Eglise et à ses interprétations ou aux différentes traditions philosophiques et morales.
Cette démarche invite à poser la question du statut des intervenants et des types d’écrits qu’ils choisissent ou qui s’imposent à eux, afin de mettre en évidence la part prise aussi bien par les psychologies individuelles que par les fonctionnements de corps. Le lien entre les intervenants et les écrits pourra être étendu aux formes même du discours. En considérant les sources manuscrites aussi bien qu’imprimées, on pourra analyser, par exemple, un large éventail de procédés rhétoriques, concernant le statut des autorités, les effets de légitimation ou la valeur donnée à l’exemple.
Au-delà de sa traduction écrite, le discours polémique témoigne d’une pratique sociale. Pour l’appréhender dans sa dynamique, on s’attachera à comparer ses conditions d’émergence et de développement. Une telle préoccupation génère un ensemble de questionnements qui touchent à la relation entre les intervenants et leur milieu social : pourquoi lancer une controverse ? Quelle chaîne relie les acteurs d’une même querelle ? Quels sont les réseaux mis en œuvre pour lancer une attaque ou lui répondre ? Quelles solidarités sont alors mises en jeu ? Peut-on distinguer entre simples relais, commanditaires ou francs-tireurs ? Plus largement, les prises de position relèvent-elles des lignes de partage qui traversent et organisent l’Église aux plans hiérarchique et spirituel ou bien tendent-elles à en brouiller la lecture ?
Enfin, on posera la question de l’impact de ces polémiques. Quelles modifications ont-elles entraîné dans les relations entre les protagonistes, ou entre ceux-ci et leur public ? Quelle influence ont-elles pu avoir sur les affaires religieuses, sur les pratiques musicales ou sur la création ? En quoi ont-elles modifié les modes de pensée ou les sensibilités ?

 

Programme

Mardi 3 avril 2012

Domaine Français (1)

salle des Actes – 9h30 / 12h45

• 9h30 – Accueil des participants

• 9h45 – Thierry Favier (Université de Poitiers), introduction

• 10h15 – Théodora Psychoyou (Université de Paris IV-Sorbonne)
Mersenne, empirisme et théologie : cohérence et paradoxes d’une théorie musicale apologétique

• 12h – Jean Duron (Centre de Musique Baroque de Versailles)
Une querelle à la cathédrale de Sisteron sur l’usage de la musique figurée (1693-1701)

• 11h15 – Bernard Dompnier (Université deBlaise Pascal, Clermont-Ferrand)
Le chanoine Jean de Bordenave et la définition de ‘bonnes pratiques’ pour le chant et la musique au milieu du XVIIe siècle

 

Domaine français (2)

Salle des séminaires – 14h15 / 18h30

• 14h15 – Lucie Girard (Paris)
De quelle manière et dans quelles dispositions le Clergé doit chanter l’Office Divin de Jean Santeul : exercice de style poétique ou manifeste polémique en rimes ?

• 15h – Mathieu Lours (Paris)
À chœur ouvert : aménagements liturgiques et conflits capitulaires dans les cathédrales de France au XVIIIe siècle

• 15h45 – Thierry Favier (Université de Poitiers) :
Contexte, arguments et enjeux des Observations sur la musique à grand orchestre (anon., 1786)

• 16h45 – Thomas Leconte (Centre de Musique Baroque de Versailles) : « Une guerre de cent ans à la Musique du roi : les prérogatives des sous-maîtres de la Musique de la Chapelle face aux ‘injustes prétentions’ des surintendants de la Musique de la Chambre ».

• 17h30 – Table ronde avec Bernard Dompnier (Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand), Jean Duron (Centre de Musique Baroque de Versailles), Pierre Saby (Université de Lyon II), Thierry Favier (Université de Poitiers, modérateur)

 

Concert

Salle des Actes – 19h

Par les étudiants du Centre d’Etudes Supérieures Musique et Danse de Poitou-Charentes

 


Mercredi 4 avril 2012

 

Domaine Italien

Salles des Actes – 9h / 13h

9h – Accueil des participants

9h15 – Annarosa Vannoni (Conservatorio di Musica « G.B. Martini », Bologne)
Al sacro tavolino di Benedetto XIV : musique sacrée, controverses et l’autorité d’un pape à Bologne dans la première moitié du XVIIIe siècle ».

10h – Michela Berti (Rome)
Solo per Santa Lucia messa di Francia si fanno con istrumenti per Licenza e Privilegio particolare di Nostro Signor. La musique pour les « Messe di Francia » à Rome face aux dispositions pontificales

11h – Angela Fiore (Université de Fribourg, Suisse)
Segrete Ricreazioni: musical practice of neapolitan female institutions between customs and prohibitions during the Ancien Régime

11h45 – Caroline Giron-Panel (Bibliothèque nationale de France)
Euterpe, Aspasie et les sirènes : polémiques autour des pratiques musicales féminines dans les églises de Venise

12h30 – conclusions : Cécile Davy-Rigaux (IRPMF-CNRS)

 

Recherche

Menu principal

Haut de page