Colloque : Parent-elles. « Compagne de, fille de, sœur de… » : les femmes artistes au risque de la parentèle

Visuel : Tamara de Lempicka, Kizette en rose, 1927. Coll. Musée des Beaux-Arts de Nantes. © RMN-Grand Palais / Gérard Blot © Tamara Art Heritage / ADAGP, Paris 2016.

Visuel : Tamara de Lempicka, Kizette en rose, 1927. Coll. Musée des Beaux-Arts de Nantes. © RMN-Grand Palais / Gérard Blot © Tamara Art Heritage / ADAGP, Paris 2016.

• 23-24 septembre 2016

• Poitiers, musée Sainte-Croix, auditorium
3 bis rue Jean Jaurès

• Colloque international organisé par le Musée Sainte-Croix, l’Université de Poitiers (Criham) et l’association Archives of Women Artists, Research and Exhibitions (AWARE), avec le soutien de la Société des Amis des Musées de Poitiers, en prolongement de l’exposition Belles de jour, femmes artistes, femmes modèles (Musée Sainte-Croix, 18 juin – 9 octobre 2016).

• Entrée libre, dans la limite des places disponibles

Télécharger le programme du colloque

 

Présentation

Le statut des femmes artistes en Occident a connu de nombreuses transformations pendant les périodes moderne et contemporaine, soit du XVIIe au XXIe siècle. Mais il a aussi été largement dépendant, en un même temps et un même pays, des conditions sociales, économiques et culturelles dans lesquelles les jeunes femmes naissaient, se formaient et pouvaient exercer leur art. Plus que les hommes, elles étaient tributaires de leur situation familiale et, le plus souvent, du rôle que jouaient, au plus près d’elles, des hommes. Le colloque souhaite interroger les relations de couple ou de proximité familiale dans lesquelles s’inscrivent les femmes artistes, et vise, à travers des études de cas ou de problématiques spécifiques, à mettre en évidence la pluralité des situations comme un certain nombre de constantes. Il peut permettre aussi de faire émerger la question de la parentèle comme sujet et/ou moteur de la création. Les communications pourront aussi s’attacher à étudier les situations singulières, les choix de vie en rupture avec les modèles dominants (couples de femmes, par exemple).

 

Comité scientifique

Hanna Alkema, historienne de l’art, coordinatrice, AWARE
Claire Barbillon, professeur d’histoire de l’art contemporain, Université de Poitiers
Pascal Faracci, conservateur du patrimoine, directeur des Musées de Poitiers
Anne Jollet, maîtresse de conférences, histoire moderne, Université de Poitiers
Raphaele Martin-Pigalle, responsable des collections Beaux-Arts et Arts décoratifs, Musées de Poitiers
Camille Morineau, conservatrice du patrimoine, présidente, AWARE

 

Programme

 

Vendredi 23 septembre 2016

• 9h30 – Accueil
• 9h45 – Introduction par Claire Barbillon (Université de Poitiers), Pascal Faracci (Musées de Poitiers) et Camille Morineau (AWARE)

 

1re session – La parentèle : une affaire de stratégies

Présidente de séance : Véronique Meyer, professeure d’histoire de l’art, Université de Poitiers

• 10h – Pascale Cugy (Université Paris-Sorbonne)
Des furies au « caractère ambitieux », n’ayant aucune « envie sincère de s’arranger » : les épouses de la dynastie Bonnart, miniaturistes, éditrices ou marchandes d’estampes à Paris sous les règnes de Louis XIV et de Louis XV

• 10h30 – Élodie Bouygues  (Université de Franche-Comté)
Madeleine Denis/Dinès, fille de, femme de, comment ne pas être que « l’envers d’un beau nom » ?

• 11h – Questions et pause

• 11h45 – Marion Lagrange (Université Bordeaux Montaigne)
Maîtresse de… élève de… Juana Romani et les attaches artistiques de la parentèle

• 12h15 – Charlotte Foucher Zarmanian (CNRS)
Partenariats stratégiques : réflexion sur le couple d’artistes autour de 1900

 

2e session – La parentèle : moteur et obstacle de la création individuelle  ?

Présidente de séance : Claire Barbillon, professeure d’histoire de l’art, Université de Poitiers

• 14h30 – Cécile Coutin (Conservatrice en chef honoraire)
La vie silencieuse de Louyse Moillon (1610-1696)

• 15h – Denis Laoureux (Université libre de Bruxelles)
Créer ou procréer : la vocation artistique des femmes à l’épreuve du mariage dans la Belgique du 19e siècle

• 15h30 – Eva Belgherbi (École du Louvre)
Ottilie Maclaren Wallace (1875-1947), « fille » de Rodin ?

• 16h – Questions et pause

• 16h45 – Amélie Simier (Musée Bourdelle, Paris)
Artistes, femme et fille d’artiste : Cléopâtre Sevastos et Rhodia Bourdelle, dans l’ombre d’Antoine Bourdelle

• 17h15 – Nathalie Ernoult (Musée national d’art moderne, Centre Pompidou, Paris)
Le groupe de Bloomsbury : une communauté artistique familiale (élargie) non conventionnelle

• 17h45 – Julie Verlaine (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Veuves mais artistes. Sonia Delaunay et Jeanne Kosnick-Kloss après la Seconde Guerre Mondiale

 

Conférence

19h / 20h

• Conférence de Camille Morineau (conservatrice du patrimoine, présidente de l’association AWARE, commissaire de l’exposition elles@centrepompidou, 2009-2011)
Niki de Saint Phalle et Daddy : la mort du père, la naissance de l’artiste

 


 

Samedi 24 septembre 2016

 

Visite des expositions

À partir de 9h30

Visite commentée des expositions Belles de Jour : femmes artistes, femmes modèles et Fondations par Raphaële Martin-Pigalle et Pascal Faracci

 

• 10h30 – Accueil par le Député-Maire de Poitiers, Alain Claeys

 

3e session – Parentèle et combat émancipateur

Président de séance : Pascal Faracci, conservateur du patrimoine, directeur des Musées de Poitiers

• 10h45 – Amandine Rabier (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
De femme d’artiste à artiste femme : le combat émancipateur de Maria Cosway

• 11h15 – Thomas Galifot (Musée d’Orsay, Paris)
La parentèle au risque de la photographie : amateures et professionnelles au 19e siècle et au début du 20e siècle (France, Grande-Bretagne, États-Unis)

• 11h45 – Pascal Griener (Université de Neuchâtel)
Un veuvage stratégique : la carrière artistique d’Adèle d’Affry, duchesse Colonna-Castiglione, dite « Marcello » (1836-1879)

 

4e session : Couples d’artistes, altérité, ambiguïtés, jeux de dupes

Présidente de séance : Anne Jollet, maîtresse de conférences en histoire moderne, université de Poitiers

• 14h30 – Aurélie Arena (Université de Strasbourg)
Hannah Höch et l’ombre de Raoul Hausmann

• 15h – Marie Garraut (Université de Dijon)
Georgia O’Keeffe (1887-1986) et Alfred Stieglitz (1864-1946) : équilibre de la dépendance ou liaisons dangereuses ?

• 15h30 – Questions et pause

• 16h15 – Julie Richard  (Université du Québec à Montréal)
L’œuvre collaborative de Claude Cahun et Marcel Moore ou le mythe de la création symbiotique

• 16h45 – Émilie Bouvard (Musée national Picasso-Paris et Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Yoko Ono, Beatles’ Witch?

 

Les partenaires

Laboratoire Criham

Le Centre de recherche interdisciplinaire en histoire, histoire de l’art et musicologie (Criham), dirigé par Guillaume Bourgeois, est une unité de recherche commune aux Universités de Poitiers et de Limoges. Il met en œuvre des recherches pluridisciplinaires en sciences humaines et arts dans un cadre chronologique étendu, de l’Antiquité à l’époque contemporaine, et dans un espace large, depuis l’Europe jusqu’à l’Afrique du Nord et, outre Atlantique, la Nouvelle France. Il travaille selon trois axes : « Émotions, création » ; « Pouvoirs, institutions, conflits » ; « Environnement, territoires, circulations ». Il a en outre défini une thématique transversale pour deux années universitaires : « Traces et usages du passé ».

Musée Sainte-Croix de Poitiers

Constitué de collections formées depuis près de deux cents ans, le musée Sainte-Croix de Poitiers, Musée de France, vient de célébrer ses quarante ans. L’architecture moderniste de Jean Monge, inaugurée fin 1974, a été labellisée « Patrimoine du 20e siècle » par le ministère de la Culture et de la Communication. Musée encyclopédique à vocation régionale, il articule son parcours de manière équilibrée, entre archéologie et beaux-arts, de la Préhistoire à l’art contemporain.
Site web

AWARE

Archives of Women Artists, Research and Exhibitions, co-fondée en juin 2014, par Camille Morineau, a pour objet la création, la diffusion et l’indexation de l’information sur les artistes femmes du XXe siècle grâce à des partenariats avec des grands musées, des universités et des centres de recherche dans le monde entier. Les actions principales de cette association loi 1901 sont l’organisation d’événements (visites, colloques, expositions, etc.) destinés à rendre visible la présence de ces artistes, ainsi que l’édition et l’enrichissement régulier d’un site Internet entièrement dédié aux artistes femmes du XXe siècle.
Site web

2016_Coll_Parentele_logos

Recherche

Menu principal

Haut de page