Rencontres Michel Foucault : À chacun sa famille

• du 5 au 8 novembre 2019

• Poitiers, TAP – Théâtre Auditorium – 1 Boulevard de Verdun, et autres lieux

• Conférences, tables rondes, films et spectacles organisés par le TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers et l’Université de Poitiers, en partenariat avec l’ÉESI – École Européenne Supérieure de l’Image, l’Espace Mendès-France, le Réseau Canopé, avec le concours de L’Actualité Nouvelle-Aquitaine éditée par l’Espace Mendès France, d’i-médias, service audiovisuel et multimédia de l’Université de Poitiers et de la librairie La Belle Aventure, sous la coordination scientifique de Lydie Bodiou (vice-présidente déléguée Enjeux de société de l’Université de Poitiers), Frédéric Chauvaud (professeur d’histoire contemporaine, directeur de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de l’Université de Poitiers), Isabelle Lamothe (vice-présidente de l’Université de Poitiers en charge de la culture et de la vie étudiante), Martin Rass (enseignant-chercheur en civilisation allemande et TIC à l’Université de Poitiers, membre du FoReLLis).

• Entrée libre aux conférences et tables rondes

> Télécharger le programme des rencontres

 

À chacun sa famille

« Familles ! je vous hais ! Foyers clos ; portes refermées ; possessions jalouses du bonheur. » (André Gide, Les Nourritures Terrestres, 1897).

Dans une enquête récente (Génération What ? / Christophe Nick) auprès de 220 000 jeunes Français de 18 à 34 ans, à la question « Pourrais-tu être heureux sans fonder une famille ? », la réponse est « non » à 62%. Entre ces deux constats antagonistes, la psychanalyse, les guerres, 1968, le mariage pour tous, la PMA ou les modèles étrangers n’auront pas eu raison du « modèle familial » même si, en substance, nous ne le vivons plus tout à fait de la même façon.
Ce sont bien ces mutations que nous vous proposons d’écouter et de discuter au cours de conférences, tables rondes, rencontres, lectures, pièces de théâtre, films… Le cadre de nos Rencontres vous est largement ouvert ! À nouveau, plusieurs thèmes vous permettent de vous emparer du sujet (faire famille, la famille en crise, une nouvelle famille) portés par des intellectuels d’horizons différents, dont de nombreux chercheurs de l’Université de Poitiers. Avec le théâtre, où la question familiale est fréquente, professionnels et amateurs traiteront le sujet avec acuité. Le cinéma, lui, offrira l’alternance de documentaires et de fictions.
Voilà un sujet central de notre société, profitons des Rencontres Michel Foucault pour le questionner.

 

Table ronde : La Famille d’Argenson et les arts

Mercredi 6 novembre 2019 – 17h30 / 18h45 – TAP – Théâtre Auditorium

Table ronde animée par Véronique Meyer et Marie-Luce Pujalte-Fraysse (Criham), avec Thierry Favier (Criham), Sophie Guérinot-Nawrocki (Bibliothèque de l’Arsenal) et Anne-Sophie Traineau-Durozoy (Service commun de la documentation, Université de Poitiers, fonds ancien).

À partir de la nouvelle publication La Famille d’Argenson et les arts (Véronique Meyer, Marie-Luce Pujalte-Fraysse (dir.), Presses Universitaires de Rennes, 2019), les autrices se proposent d’éclairer les liens que cette illustre maison a toujours entretenu avec les arts. Centrales dans les sources d’archives, la passion de Marc-René, marquis de Voyer pour la peinture, celle d’Antoine-René, marquis de Paulmy pour les livres et celle du marquis de Voyer d’Argenson pour l’architecture n’auraient certainement pas connu une telle expansion sans un contexte familial exceptionnel. Des pans entiers et méconnus de leur activité sont ainsi mis en lumière au gré de leurs correspondances inédites, de leurs collections d’estampes, de cartes géographiques, de plans originaux et de partitions musicales jamais étudiés.

Dédicace de Véronique Meyer et Marie-Luce Pujalte-Fraysse au stand librairie de La Belle Aventure à l’issue de la table ronde.

 

Table ronde : Les Images brisées de la famille : caricature, photo et bande dessinée

Jeudi 7 novembre 2019 – 14h30 / 16h – TAP – Théâtre Auditorium

Table ronde animée par Frédéric Chauvaud (Criham), avec Laurent Bihl (ISOR – Université Panthéon-Sorbonne), Anne-Cécile Guilbard (FoReLLis) et Jean-Philippe Martin (Cité internationale de la bande dessinée et de l’image)

Les représentations visuelles de la famille n’ont pas fait l’objet de nombreuses études, et pourtant la photo de famille a joué et continue à jouer un rôle important dans la construction et la transmission d’un imaginaire familial. Mais la culture visuelle d’un groupe ou d’une société repose aussi sur la caricature. Qui ne connaît pas le célèbre dessin de Caran d’Ache au moment de l’affaire Dreyfus qui montre, mieux que de longues digressions, les désaccords qui s’expriment au moment des repas. Quant à la bande dessinée, de La Famille Fenouillard aux mangas, elle illustre toutes sortes de tensions et dysfonctionnements.

 

 

Table ronde : Les Violences familiales sous l’œil de la médecine légale, du droit et de l’histoire

Jeudi 7 novembre 2019 – 16h30 / 18h – TAP – Théâtre Auditorium

Table ronde animée par Frédéric Chauvaud avec Anne-Claude Ambroise-Rendu (CHCSC), Alexia Delbreil (CAPS) et Laurence Leturmy (ISC-EPRED)

La famille, lieu de socialisation, de transmission, havre de paix, est aussi l’espace où les violences les plus improbables et les plus terribles s’exercent. Les médecins légistes constatent les coups et blessures, ils examinent plus particulièrement, pour les violences conjugales, les plaies pour dire comment le crime s’est déroulé. Les historiens ne sont pas en reste, ils se sont attachés plus particulièrement aux « liaisons interdites » et retracent aujourd’hui l’histoire de l’inceste. Les juristes suivent l’évolution des mesures de protection et de réparations à l’endroit des victimes et traitent également des relations parents-enfants en prison.

Dédicace de Lydie Bodiou, Frédéric Chauvaud, Laurence Leturny et Alexia Delbreil au stand librairie de La Belle Aventure à l’issue de la table ronde

 

Recherche

Menu principal

Haut de page