Colloque : Sites industriels de l’armement. Histoire et devenir (du 19e au 21e siècle)

• 26-27 septembre 2019

• Châtellerault, le Nouveau Théâtre
21 rue Chanoine-de-Villeneuve

• Colloque scientifique organisé par Grand Châtellerault et le Service historique de la Défense, dans le cadre du bicentenaire de la manufacture d’armes de Châtellerault.

• Gratuit
Inscription conseillée : Bulletin d’inscription à envoyer à : patrimoine@grand-chatellerault.fr

Télécharger le programme du colloque

 

Durant ces deux journées, historiens, chercheurs, étudiants et acteurs des mondes culturel, muséal et associatif, partageront leurs regards et expériences sur les sites industriels de l’armement, pour une analyse croisée de leurs évolutions.

 

Programme

 

Jeudi 26 septembre 2019

Histoire et évolution

• 9h – Accueil café

• 9h30 – Ouverture par le président de Grand Châtellerault, le secrétaire général de l’administration du Ministère de la Défense et le chef du Service historique de la Défense

• 10h – Nicolas Jacob, chef du Centre des Archives de l’Armement et du Personnel Civil – Service historique de la Défense
Introduction

• 10h30 – Sylvain Champonnois, chef du bureau Air, Division de la recherche, des études et de l’enseignement – Service historique de la Défense
Les manufactures d’armes du château de Vincennes au 18e siècle

• 11h – Jean-François Brun, maître de conférences habilité à l’Université de Saint-Étienne
La création de la nouvelle manufacture d’armes de Saint-Étienne (1862-1866)

• 11h30 – Gérard Emptoz, professeur honoraire d’histoire des sciences et des techniques de l’Université de Nantes
Châtellerault et la promotion des turbines hydrauliques dans les manufactures militaires au milieu du 19e siècle

Denis Lemaître, président de la Société des Sciences de Châtellerault, colonel de gendarmerie en retraite
Zoom sur Châtellerault : L’eau, force motrice de la manu

 

• 13h30 – Christophe Pommier, conservateur-adjoint, Département artillerie, Musée de l’Armée – Hôtel national des Invalides
Entre concurrence et collaboration, les rapports entre les établissements constructeurs de l’artillerie : l’exemple du canon de 75

• 14h – Sébastien Delayre, élève de l’École du Louvre en master 2 de recherche en histoire de l’art appliquée aux collections, spécialisé en patrimoine et archéologie militaire
Évolution de la production et interactions des Manufactures d’armes de Châtellerault, de Saint-Etienne et de Tulle de 1871 à 1914

Vincent Mariet, doctorant en co-direction Universités de La Rochelle / Le Havre-Normandie – histoire contemporaine et relations internationales, laboratoire CRHIA-La Rochelle
Des manufactures aux colonies : les circulations du fusil Lebel à partir du port de Rochefort à la fin du XIXe siècle

• 15h – Fabienne Bock, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Paris-Est-Marne-la-Vallée
Arsenaux et poudrerie pendant la Grande Guerre

• 16h – Françoise Metzger, membre du groupe de recherches du Centre Châtelleraudais d’Histoire et d’Archives (CCHA) et Élisabeth Gressier, Association pour la sauvegarde du Klingenthal
L’arrivée des alsaciens du Klingenthal et leur intégration à Châtellerault

Aline Lemonier-Mercier, historienne de l’art, dépositaire des archives de la famille Hochwelker
Les Hochwelker. De Mutzig au Mans, la saga d’une famille d’armuriers

• 17h – Antoine Furio, chargé d’inventaire « patrimoine industriel » au Service du patrimoine culturel du Département de la Seine-Saint-Denis
Sevran-Livry, une poudrerie modèle devenue site classé

Thomas Blaizeaut, doctorant en histoire à l’Université Paris-Saclay, laboratoire Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la société (IDHES, UMR 8533)
Le service des poudres face au choix de l’atome militaire, enjeux institutionnels et techniques à l’échelle des sites poudriers

Visite du Site de la Manu et du Musée de Châtellerault

18h

Sur inscriptions (sur place)

 


Vendredi 27 septembre 2019

Reconversion et devenir

• 8h30 – Accueil café

• 8h45 – Les sites industriels de l’armement, 3 époques, 3 âges et de nombreuses fonctions
Patrick Mortal, historien spécialiste de l’histoire des arsenaux, membre de l’AFHMT (Association Française pour l’Histoire des Mondes du Travail)

• 9h – Les deux temps de la reconversion de l’arsenal maritime de Rochefort-sur-mer
Jean Richer, architecte urbaniste d’état, architecte des bâtiments de France – Charente Maritime

Table ronde : Des liquidations aux reconversions

9h30

Charline Compain, architecte diplômée d’état HMONP
La reconversion du patrimoine industriel militaire français. L’exemple de la manufacture d’armes de Châtellerault

Serge Borderieux, vice-président de l’association des Amis du Patrimoine de l’Armement de Bourges (APAB)
De la fonderie impériale de canons au technopôle de Bourges

Yannick Krause, commandant, conservateur des musées militaires de Bourges
Le projet de pôle muséal des collections du Train, du Matériel et de la DGA

Jacques Lemaire, président des Amis du Vieux Saint-Chamas
La poudrerie royale puis nationale de Saint-Chamas. Reconversion et devenir

 

• 10h45 – Laetitia Maison-Soulard, chercheur au Service du Patrimoine et de l’Inventaire à la Région Nouvelle-Aquitaine – site de Bordeaux
L’industrie aéronautique, une voie de reconversion pour Châtellerault au moment de la fermeture de la Manufacture dans les années 1960

• 11h15 – Renaud Meltz, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Haute-Alsace et directeur du Centre de recherches sur les économies, les sociétés, les arts et les techniques (CRESAT, EA 3436, laboratoire dédié au patrimoine industriel) et Brice Martin, maître de conférences en géographie à l’Université de Haute-Alsace, responsable de l’axe « Territoires intelligents » du CRESAT
Hao, de la bombe française au poisson chinois

• 13h – Karine Lhomme, responsable du pôle Musées de la Ville de Tulle
Du musée de la Manu au projet de Cité de l’Accordéon et des patrimoines de Tulle : collections en héritage et perspectives de valorisation

• 13h30 – Jean-Claude Hamelin, président de l’Association Mémoire Arsenal-Courrouze et secrétaire syndicat CGT retraités Travailleurs État Rennes
L’Atelier de construction de Rennes, repères pour les générations futures

• 14h – Jean-Louis Naudet, secrétaire général de la Fédération Nationale des Travailleurs de l’État CGT de 1995 à 2008 (FNTE CGT), fondateur de l’Institut Fédéral d’Histoire Sociale de la FNTE-CGT
Des liquidations aux reconversions : l’humain entre grandeur et décadence

• 14h30 – Marc-Antoine Douchet, ingénieur de recherche à l’Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS) de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)
Ce qu’il reste de la manufacture. Les dynamiques mémorielles autour du passé ouvrier de Châtellerault

Pascal Plas, Chaire d’excellence Gestion du conflit et de l’après-conflit à l’Université de Limoges, directeur de l’Institut international de recherches sur la conflictualité (IiRCO)
Mémoires entrecroisées, mémoires complexes des géants de l’armement. Manufactures d’armes de Tulle, Saint-Étienne, Châtellerault. Approche comparée

• 15h30 – Hervé Drévillon, professeur d’histoire à l’Université Paris-I, directeur de la recherche au Service historique de la Défense
Conclusion

• 16h – Fin du colloque – Verre de l’amitié

 

Projections, librairie et expositions thématiques

Durant les deux journées

C’était l’esprit Manu
Extrait du film, réalisé par Peuple et Culture Corrèze et la Ville de Tulle, illustrant la collecte de la mémoire ouvrière à Tulle.

Le centenaire du polygone de tir de Bourges dans ses limites actuelles
Film réalisé par l’association des Amis du Patrimoine de l’Armement de Bourges

 

Comité scientifique

Marie-Claude Albert, chercheur, historienne associée au Centre de Recherche Interdisciplinaire en Histoire, Histoire de l’Art et Musicologie (Criham), Université de Poitiers, membre du Centre Châtelleraudais d’Histoire et d’Archives (CCHA) et de l’Association Française pour l’Histoire des mondes du travail (AFHMT)
Sophie Bregeaud-Romand, conservatrice des musées de Châtellerault
Patrice Bret, historien des sciences et techniques, chercheur au Centre Alexandre-Koyré (CAK), ancien directeur scientifique du Département d’histoire de l’armement à la Délégation générale pour l’armement (DGA)
Hervé Drévillon, professeur d’histoire à l’Université Paris I, directeur de la recherche au service historique de la Défense
Nicolas Jacob, directeur du Centre des archives de l’armement et du personnel civil, Service historique de la Défense
Anne-Elyse Lebourgeois, conservatrice du patrimoine, Centre des archives de l’armement et du personnel civil, Service historique de la Défense
Pascale Moisdon, chercheur au Service régional de l’inventaire et du patrimoine, Région Nouvelle-Aquitaine, site de Poitiers
Patrick Mortal, historien spécialiste de l’histoire des arsenaux, membre de l’AFHMT (Association pour l’histoire du monde du travail)
Émilie d’Orgeix, historienne de l’architecture et des techniques, directrice d’études à l’ École Pratique des Hautes Études (EPHE)
Paul Smith, historien, ancien chargé du patrimoine industriel et technique à la Direction générale des patrimoines (DGP), Ministère de la culture

 

Recherche

Menu principal

Haut de page