Ségolen Plisson

Doctorante en Histoire contemporaine – Université de Poitiers