Olivier GUESDON

Doctorant en Histoire moderne – Université de Poitiers

 

Formation

Expériences professionnelles

Thèse en cours : Les nations françaises dans les régences barbaresques de la fin du XVIIIe siècle au début du XIXe siècle

Autres activités de recherche

Thématiques de recherche : histoire moderne, histoire de la captivité, histoire de la Méditerranée

Mots-clés : histoire sociale | histoire culturelle | histoire diplomatique | Français de l’étranger | révolution française | histoire technique et matérielle | course

Période : XVIIe – début XIXe siècle

 


Formation

 

– 2012 – Agrégation externe d’Histoire, Université de Rennes II
– 2011 – Capes externe d’Histoire, Université d’Angers
– 2011 – Master Métiers de l’Enseignement et de la Formation, Université d’Angers
– 2010 – Master Recherche en Histoire des Régulations sociales, Université d’Angers
– 2008 – Licence en Sciences humaines et sociales, mention Histoire, Université d’Angers

 


Expériences professionnelles

 

– Depuis 2012 – Professeur d’Histoire-géographie dans l’enseignement secondaire (lycée Victor Hugo à Paris et Alfred Nobel à Clichy-sous-Bois)
– 2008-2010 – Tutorat de méthodologie de la composition, Université d’Angers

 


Thèse en cours

 

• Intitulé déposé : Les nations françaises dans les régences barbaresques de la fin du XVIIIe siècle au début du XIXe siècle

• Directeurs : François Brizay (Criham, Université de Poitiers)

• Date de dépôt du sujet : 2014

• Date prévisible de la soutenance : 2018

 

Présentation du thème de recherche

L’objectif et l’intérêt de notre travail n’est pas de faire une histoire du Maghreb mais bien de renouveler l’approche des communautés françaises d’Afrique du Nord afin de mieux comprendre leur insertion dans une aire culturelle différente et les liens qu’ils entretenaient avec leur pays d’origine. C’est à la fois les conditions de vie des Français, leurs activités, leurs lieux de résidence et leur attachement à leur pays d’origine qu’il convient d’appréhender. Le personnel administratif (consuls, drogmans, chanceliers…), les marchands à la tête de maison de commerce établis entre les deux rives ou seulement ceux qui pratiquaient la caravane maritime, les artisans qui pouvaient espérer de meilleures conditions de vie au Maghreb ou encore les captifs chrétiens amenés de force sur la rive sud de la Méditerranée, tous ont laissé des documents pouvant nous renseigner sur leurs activités et leurs façons différentes de vivre dans un espace culturellement différent à celui dont ils étaient originaires. Notre démarche qui vise à observer la manière dont sont perçues les interactions entre les communautés s’inscrit dans la continuité des travaux de Christian Windler. En croisant l’histoire diplomatique, l’histoire sociale et l’histoire culturelle, c’est la construction de l’identité française à l’époque moderne dans un espace discontinu à celui du royaume de France que nous voulons étudier. Pour ce faire, il est indispensable de traiter la politique de la France vis-à-vis des régences dans un sens plus large. En dehors de toute réflexion téléologique, nous devons nous interroger sur l’existence ou non d’une politique menée par la France sur le long terme afin d’acquérir une place importante en Méditerranée et mieux comprendre les intérêts commerciaux qu’elle pouvait y gagner. Il s’agit également de s’interroger sur la perception des bouleversements politiques advenus en métropole par ces Français de l’étranger.

 


Autres activités de recherche

 

Articles publiés

Brizay François et Guesdon Olivier, « Individus et minorités religieuses dans les États méditerranéens (XVIe et XVIIe siècles) », dans Avon Dominique (dir.), Sujet, fidèle, citoyen. Espace européen (XIe-XXIe siècle), Bern, Peter Lang, 2014.

 

Communications lors de colloques et journées d’études

« La communauté française de Tunis de la fin du XVIIIe siècle au début du XXe : composition et éléments fédérateurs », journée d’études Les étrangers et les littoraux à l’époque moderne, organisée par le Criham, Poitiers, 25 novembre 2015.

– « Individus et minorités religieuses dans les Etats méditerranéens (XVIe-XVIIe siècle), colloque international Sujet, fidèles et citoyen (espace méditerranéen, rhénan et atlantique (Ve-XXe siècle), organisé par le réseau de recherche DCIE (Dynamiques citoyennes en Europe), Fontevraud du 5 au 7 juillet 2013.

 

Recherche

Menu principal

Haut de page