Aude Nicolas

Post-doctorante en Histoire de l’art contemporain – Université de Poitiers
Membre associé au Criham

 

Curriculum vitae

Thèse : L’art et la bataille : représenter les campagnes d’Italie (1800 ; 1859)

Activités de recherche

Mots-clés : iconologie | iconographie | peinture | sculpture | arts graphiques | arts décoratifs | architecture | patrimoine militaire | archéologie militaire | génétique des œuvres | critique d’art | perception artistique | comparatisme | expertise | humanités numériques | uniformologie | phaléristique | emblématique | symbolique | armement | poliorcétique | vexillologie

 

À consulter
CV d’Aude Nicolas

 


Curriculum vitae

 

Formation

– 2016 – Qualifiée aux fonctions de Maître de conférences (section 22).
– 2015 – Doctorat en Histoire de l’art et Diplôme de troisième cycle, Université Paris-Ouest Nanterre La Défense et École du Louvre. Mention très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité.
– 2008 – Diplôme de deuxième cycle (Master 2), École du Louvre.
– 2007 – Diplôme de Muséologie (Master 1), École du Louvre.
– 2006 – Diplôme de premier cycle, spécialité Patrimoine et archéologie militaires, École du Louvre.
– 2003 – CPGE Lettres classiques (équivalence totale obtenue en histoire à l’Université Paris IV), Lycée Blomet et Université Paris IV-Sorbonne.

 

Expériences professionnelles

• Depuis 2017 – Ingénieure de recherche (vacations post doctorale) pour le projet Musées imaginaires, Labex « Les Passés dans le Présent », Université Paris Ouest Nanterre La Défense.

• 2016-2017 – Ingénieure de recherche (vacations post doctorales) pour le projet La monumentalité en cartes postales en Poitou-Charentes. Les grands hommes hier et aujourd’hui. Action 4 (Patrimoine visuels régionaux), thème 2 (valorisation culturelle et éducative des données patrimoniales numérisées), axe 3 (innovation, industries culturelles et valorisation du patrimoine) du Contrat de Projet Etat-Région (CPER 2015 – 2020), programme 6 INSECT (Innovation Sociale, Economique et Culturelle dans des Territoires en mutation) piloté par la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS) – USR 3565 de l’Université de Poitiers.

• 2009-2010 – Assistante de conservation vacataire au Musée de l’Armée, département Moderne (chantier des collections ATHENA IV).

• 2008-2007 – Assistante de conservation stagiaire au Musée de l’Armée, département Artillerie et au Musée national des châteaux de Versailles et des Trianon, département des Peintures du XIXe siècle

 

Enseignement

• Depuis 2015 – Chargée de tutorat pédagogique, École du Louvre (L1 issus du parcours Égalité des Chances), en lien avec la Fondation Culture et Diversité.

• Depuis 2014 – Chargée de cours, Université de Poitiers (niveaux L1, L2, L3 et M2). Encadrement de projets tuteurés, direction de mémoire de recherche appliquée (M2).

• Depuis 2011 – Chargée de cours, École du Louvre (L3, auditeurs, séminaires de master des parcours internationaux).

 

Expositions

• Depuis 2017 – Participation à la préparation du XXe Salon des Peintres de l’Armée.

• 2016 – Membre du jury des deux prix de l’exposition d’art contemporain des Peintres de l’Armée consacrée aux Témoignages des Journées du Patrimoine, Vincennes.

• 2012-2013 – Commissaire des accrochages des Quatre Saisons de Marmottan, bibliothèque Paul-Marmottan de Boulogne-Billancourt. Saison d’Automne : L’œuvre de Charlet, Raffet et Bellangé ; Saison d’Hiver : L’histoire des collections, des arts et des techniques des œuvres acquises par Paul Marmottan ; Saison de Printemps : Histoire de la Révolution Française et du Premier Empire ; Saison d’Été : Les armées du Premier et du Second Empire.

• 2012 – Consultante scientifique pour l’exposition Jacob de Gheyn (1565 – 1615), musée de Richelieu.

• 2010-2011 – Participation aux deux volets de l’exposition internationale Napoleone III e l’Italia. La nascita di una Nazione (1848 – 1870) / Napoléon III, les Français et l’Italie. Naissance d’une nation (1848-1870) au Museo del Risorgimento de Milan et au musée de l’Armée de Paris.

 

Autres responsabilités scientifiques

• Depuis 2017 – Membre du comité de suivi de la thèse de doctorat de Yann Domenech de Cellès consacrée au peintre George Scott (1873 – 1943), dirigée par François Robichon, Professeur d’histoire de l’art contemporain (Université Charles-de-Gaulle-Lille III – IRHIS).

• Depuis 2017 – Chercheur associé au laboratoire Criham (Centre de recherche interdisciplinaire en histoire, histoire de l’art et musicologie – EA 4270) de l’Université de Poitiers et Chercheur associé à l’équipe de recherche de l’École du Louvre.

• Depuis 2012 – Membre du Conseil des Études et de la Recherche (CER) de l’École du Louvre.

 


Thèse

 

• Intitulé : L’art et la bataille : représenter les campagnes d’Italie (1800 ; 1859)

• Directrice : Claire Barbillon

• Date de la soutenance : 14 décembre 2015

 

Résumé de la thèse

Cette étude a pour but d’analyser les représentations peintes – mais aussi, à chaque fois que cela était pertinent pour le propos, les dessins, les photographies et les
sculptures – des campagnes d’Italie de 1800 et de 1859. L’approche comparative de ces deux événements met en parallèle les héritages et les innovations artistiques d’« un Napoléon à l’autre », en posant à chaque fois la question de la volonté de précision et des connaissances des artistes chargés d’immortaliser les grandes phases de ces conflits, de manière à apporter un regard principalement centré sur les aspects militaires de ces représentations, en recourant notamment à l’étude iconographique.
S’il s’agit avant tout d’un travail d’histoire de l’art, s’appuyant sur l’analyse stylistique et sur la réception critique des œuvres, l’approche méthodologique proposée croise d’autres disciplines afin de détailler la conception et l’organisation des œuvres : topographie, stratégie, tactique et, plus largement, d’autres domaines plus spécifiquement liés au patrimoine militaire (uniformologie, emblématique, armement…). Les œuvres sont également confrontées aux objets conservés et à l’histoire militaire qu’elles représentent, afin de comprendre comment les artistes ont conçu leurs productions et sont parvenus à rendre les faits.
L’organisation du propos est divisée en trois parties, étudiant successivement la représentation topographique (les artistes se sont-ils rendus sur les lieux, ont-ils cherché à être précis en rendant les paysages et les particularités géographiques ?), le rendu de la bataille (comment la traite-t-on au début et au milieu du siècle, trouve-t-on un véritable souci de faire figurer les bonnes unités aux bons endroits et de tenter de comprendre et / ou de recomposer les manœuvres tactiques ?) et la perception héroïque (comment met-on en valeur le héros d’une époque à l’autre et comment différencier une œuvre au rendu réaliste d’une autre vouée à la glorification ou à l’édification ?).

 

Composition du jury

– Claire Barbillon, Professeur d’histoire de l’art contemporain à l’Université de Poitiers
– Frédéric Lacaille, Conservateur en chef en charge des peintures du XIXe siècle au château de Versailles
– Thierry Noulens, Cadre professeur Docteur, chef du département Science humaines et sociales  à l’École de Guerre (École Militaire)
– Rémy Porte, Docteur HDR, Aix-en-Provence
– François Robichon, Professeur en histoire de l’art contemporain à l’Université Charles de Gaulle – Lille 3
– Karen Watts, Conservateur en chef au Royal Armouries de Leeds, Research Fellowship, University of Leeds (Institute of Arts)

 


Activités de recherche

 

Mes principaux axes de recherche portent sur l’étude de la représentation du fait historique et sa perception par les artistes, le public et la critique, ainsi que sur la génétique des œuvres, en général sous l’angle comparatiste. J’ai également un volet consacré à l’analyse des objets liés au patrimoine militaire avec une démarche d’expertise permettant de développer la connaissance de ces œuvres intimement liées aux évolutions artistiques de leur temps. Je fais également de l’archéologie de terrain, notamment de champs de batailles, entre autre dans le cadre de la compréhension de la perception stratégique et tactique des événements et leur retranscription par les artistes.

L’autre branche de mes recherches est liée à la création et à la gestion d’outils informatiques permettant de traiter et d’étendre les investigations et la connaissance de l’histoire de l’art et du patrimoine dans le cadre des humanités numériques (conception d’animations 2D et 3D, création et gestion de bases de données, cartographie animée, systèmes de gestion SIG et de géo-localisation, expositions virtuelles, conception et gestion de sites internet…).

 

Contributions d’ouvrages

• « Roger Peyre ». Notice rédigée pour le Dictionnaire critique des historiens de l’art actifs en France de la Révolution à la Première Guerre mondiale, sous la direction de Claire Barbillon et Philippe Sénéchal. Parution en ligne sur le site de l’INHA, 2015.

• « L’armée d’Afrique dans la peinture du XIXe siècle : uniformes, armements, engagements », 1830 – 1914, de l’armée en Afrique à l’Armée d’Afrique, Paris, Éditions Riveneuve, 2014. Actes de la journée d’études du 10 décembre 2012.

• « La campagne d’Italie de 1859. » Essai historique, stratégique et tactique augmenté accompagné d’une annexe et de deux chronologies paru dans le catalogue de l’exposition du musée de l’Armée de Paris, Napoléon III et l’Italie. Naissance d’une nation (1848-1870), Florence, Alinari 24 Ore ; Paris, Nicolas Chaudun, 2011, pp. 105-119, 2011.

• En collaboration avec Fabien Leclerc, « L’APPHM : recherche, médiation et transmission au service du patrimoine, de l’histoire et des arts militaires », Cahier d’Études et de Recherches du musée de l’Armée (CERMA), hors-série n° 6, Paris, CERMA musée de l’Armée, 2010 (paru en 2013), pp. 177-191.

• « La campagna d’Italia del 1859. » Essai historique, stratégique et tactique accompagné d’une annexe paru dans le catalogue de l’exposition du Museo del Risorgimento de Milan : Napoleone III e l’Italia. La nascita di una Nazione (1848 – 1870), Florence : Alinari 24 Ore, 2010, pp. 76-89.

• Notices d’œuvres et plusieurs définitions du glossaire pour l’ouvrage collectif Napoléon et les Invalides, Collections du musée de l’Armée, sous la direction d’Émilie Robbe et de Jean-Marie Haussadis, musée de l’Armée de Paris et Éditions de la revue Napoléon (Annecy), avec le soutien de la Fondation Napoléon, 2010.

 

Articles publiés – Depuis 2010

• « L’artiste témoin : Jean-Adolphe Beaucé et le tableau de la Bataille de Solférino », Revue du Patrimoine du Muretain (Christophe Marquez, directeur du musée Clément Ader de Muret, dir.), n° 19, 2017, pp. 55-63.

• « A la conquête des Alpes : l’épopée de l’armée de Réserve, du col du Grand-Saint-Bernard au fort de Bard », Revue de la Société des amis du musée de l’Armée, n° 148, juin 2016, pp. 61-65.

• « L’œuvre graphique et sculpté du Prince Impérial : le talent précoce d’un artiste en devenir », Carnet de la Sabretache, n° 209, décembre 2016, pp. 34-40.

•  « La baïonnette et le burin : les monuments du camp de Châlons (1857 – 1869) », Sculptures n° 2, la sculpture et la guerre, septembre 2015, pp. 5-10.

• « De l’Alma (1854) à Malakoff (1855) : une évocation militaire et artistique de la campagne de Crimée (1854 – 1856) », Revue de la Société des amis du musée de l’Armée n° 144, décembre 2013, pp. 62-71.

• « L’art de la guerre au XVIIe siècle », article dossier de La Charte, n° 6, novembre-décembre 2013, pp. 6-12.

• « L’art de la guerre au XVIIe siècle », article dossier de La Charte, n° 3, mai-juin 2013, pp. 5-11.

• « La campagne d’Italie de 1859 : une étude stratégique et tactique des événements », Revue de la Société des amis du musée de l’Armée, n° 142, décembre 2011 II, pp. 17-27.

• « L’Association pour la Promotion du Patrimoine et de l’Histoire Militaires (APPHM) », en collaboration avec Juliette Allix, Barbara Jouves, Timothée Le Berre, Fabien Leclerc et Pauline Léonet, Revue de la Société des amis du musée de l’Armée, n° 141, juin 2011 I, pp. 41-48.

• « Les rapports franco-britanniques à travers la peinture militaire représentant la guerre de Crimée ». Revue historique des armées, n° 264, 3e trimestre 2011, pp. 19-31. Disponible en ligne.

• « Sabretache d’artilleur à cheval de la Garde Impériale, 1805 – 1810 », Revue des Musées de France, Revue du Louvre, n° 2, avril 2010, p. 97.

• En collaboration avec Emilie Robbe : « Souvenirs du maréchal Lannes », Magazine Napoléon Ier, n° 57, août-septembre-octobre 2010, pp. 70-73.

 

Participation à des colloques, journées d’études

• « Un « souvenir de Solférino ». Vivre la bataille par procuration à travers la peinture de chevalet : histoire d’un défi artistique », colloque international L’Art de la bataille, Rome, Villa Médicis, novembre 2017.

• « Représenter le vainqueur, honorer le défunt : un art de l’exemplum virtutis », journée d’études Statuaire publique : objet d’histoire ou d’histoire de l’art ?, Poitiers, Espace Mendès France, octobre 2017.

• « L’artiste en campagne : Denis-Auguste-Marie Raffet (1804 – 1860) et la représentation du siège de Rome de 1849, l’artiste témoin », journée d’études Batailles et sièges dans le monde méditerranéen du XVIe siècle à nos jours : de la médiatisation à la mémoire, Poitiers, avril 2017.

• « Un souvenir des Pyramides : la perception occidentale de l’Égypte dans le répertoire ornemental et stylistique des arts décoratifs entre 1800 et 1820 », Le goût pour l’Égypte au XIXe siècle, Poitiers, avril 2017.

• « Organiser et traiter un corpus hétérogène : conception et réalisation d’une base de données informatique adaptée aux problématiques de l’histoire de l’art », Données, métadonnées des corpus et catalogage des objets en sciences humaines et sociales, Poitiers, Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS), Poitiers, juin 2016.

• « Relever, étudier, recomposer : aux sources de la conception picturale de la Bataille et du Panorama de Solférino », journée d’études Brouillons, essais et esquisses d’artistes et d’historiens de l’art, Poitiers / Paris, École du Louvre, mai 2015.

• « La baïonnette et le burin : les monuments du camp de Châlons (1857-1869) », La sculpture (1850-1880), Paris, fondation Singer-Polignac, mai 2014.

• « Military painters facing painting officers: an extract of Napoleonic wars in French military art », War in the visual arts, Cork (Ireland), University College, septembre 2013.

• « L’armée d’Afrique dans la peinture du XIXe siècle : uniformes, armements, engagements », De l’armée d’Afrique à l’armée en Afrique (1830 – 1914), Assemblée nationale, FMGACMT, décembre 2012.

 

Interventions lors de séminaires de master et de doctorat

• « Les débuts de la photographie de guerre au XIXe siècle : campagnes de Crimée, d’Italie et guerre de Sécession », séminaire de master 2 Mémoire des guerres et champs de bataille (de la Révolution française à nos jours), Université de Poitiers, mars 2017.

• « Du master à l’article, de l’essai à la thèse », séminaire doctoral De l’article à la thèse, de la thèse à l’article, Université de Poitiers, mars 2016.

• « Redéfinir son sujet : de Marengo à Solférino, l’Italie des artistes et des militaires », séminaire de Troisième cycle de l’École du Louvre, mai 2011.

• « Réflexion sur les mots-clefs de son sujet de recherche : armée, guerre, représentation, interrogation sur la position de l’artiste (le peintre et le photographe) face à l’armée et à la guerre », séminaire de Troisième cycle de l’École du Louvre, mai 2010.

 

Conférences

• « Exprimer le sacrifice glorieux sous le Premier Empire à travers le cas du Champ de bataille d’Eylau : une conception picturale novatrice ? », musée de l’Armée, décembre 2017.

• « Dans l’ombre de Jacques-Louis David : le peintre néoclassique Charles Thévenin au service de l’histoire de son temps », bibliothèque Paul-Marmottan, Boulogne-Billancourt, novembre 2015.

• « Le dessus des cartes : l’iconographie militaire dans les cartes postales de la Première Guerre Mondiale, de 1914 à 1916 (fonds Trodoux, collections du fonds historique de la Médiathèque Landowski) », commémorations du Centenaire de la Grande Guerre. Conférence labellisée « Centenaire 14/18 Boulogne-Billancourt commémore », Espace Landowski, novembre 2014.

• « Un songe d’Extrême-Orient : les expéditions du Second Empire en Asie », musée de l’Armée, en lien avec l’exposition Indochine. Des territoires et des hommes, 1856 – 1956, avril 2014.

• « Le camp de Châlons (1857 – 1870) », Mont-Saint-Aignan, octobre 2013.

• « La capitale en armes (juillet 1830 et février 1848) : l’armée et les Parisiens ; une étude artistique, historique et sociologique », Mont-Saint-Aignan, juin 2013.

• « De l’Alma (1854) à Malakoff (1855) : une évocation militaire et artistique de la campagne de Crimée (1854 – 1856) », musée de l’Armée, janvier 2013.

• « Fastes militaires et fureur de vaincre. Un épisode de la guerre de Crimée (1854 – 1856) : la charge de la Brigade Légère », bibliothèque Paul-Marmottan, Boulogne-Billancourt, novembre 2012.

• « L’art de la guerre au XVIIe siècle », musée de Richelieu, juin 2012.

• « De Stettin (1806) à Wagram (1809), l’épopée des hussards : le général Lasalle et sa « Brigade Infernale ». Une évocation historique, artistique et militaire autour d’œuvres ayant pour thème le général comte Antoine-Charles-Louis de Lasalle et sa brigade, composée des 5e et 7e régiments de hussards », bibliothèque Paul-Marmottan, Boulogne-Billancourt, janvier 2012.

 

Recherche

Menu principal

Haut de page