Colloque : Entre ancrage local et carrière nationale : René Monory, un notable en République

• 7-8 avril 2021

• Poitiers

• Colloque organisé par le laboratoire Criham et la Fédération de recherche Territoires, dans le cadre du programme régional ELURENAQ (Les élus régionaux de la décentralisation, 1986-2016), sous la coordination de François Dubasque et Éric Kocher-Marboeuf, maîtres de conférences en histoire contemporaine à l’université de Poitiers, en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine, le conseil départemental de la Vienne, les Archives départementales de la Vienne, l’Espace Mendès France-Poitiers et la Société française d’histoire politique.

 

Présentation

Les travaux récents sur l’histoire politique de la Ve République ont mis l’accent sur les nouvelles conditions d’exercice de la vie politique. Ils ont notamment montré comment le retour au mode de scrutin uninominal de circonscription a façonné des carrières particulières, révélant ainsi la permanence de certaines formes de notabilité encore renforcées par les transferts de compétence issus des lois de décentralisation de 1982. Ce phénomène résulte avant tout de la territorialisation des élections. Nombreux sont les exemples d’association entre une personnalité politique et un terroir, une localité ou une région, que l’on songe au lien de Jacques Chaban-Delmas avec Bordeaux2 ou celui de François Mitterrand avec la Nièvre3. Les approches biographiques et monographiques constituent ainsi des clés de compréhension incontournables pour les historiens qui s’intéressent aux rapports pouvoir et territoires. De ce point de vue, l’absence de travaux sur René Monory ne manque pas d’interroger. Son exceptionnelle emprise sur la vie politique poitevine durant un demi-siècle, tout comme l’exercice de responsabilités nationales font pourtant de son parcours un champ d’observation idéal des mutations politiques contemporaines et de l’articulation du pouvoir central et des pouvoirs locaux. Le caractère disparate et parfois difficilement accessible des sources a sans doute constitué un obstacle à toute analyse approfondie jusqu’à présent. Mais le dépôt récent d’un fonds Monory aux Archives départementales de la Vienne constitue une occasion unique de combler une lacune historiographique. C’est la raison d’être de ce colloque qui se propose de faire l’état des connaissances sur le sujet et d’ouvrir de nouveaux chantiers à la lumière de ces archives inédites.

 

Comité scientifique

Christine Bouneau (université Bordeaux Montaigne)
Fabien Conord (université Clermont Auvergne)
Sylvie Guillaume (université Bordeaux Montaigne)
Laurent Jalabert (université de Pau et des Pays de l’Adour)
Emmanuelle Picard (Ecole normale supérieure de Lyon)
Laure Quennouëlle-Corre (CNRS-CRH),
Gilles Richard (université de Rennes 2)
Dominique Royoux (université de Poitiers)

 

Recherche

Menu principal

Haut de page