Vidéos de la journée d’études : La partition de l’écrit au sonore #1 : L’air de cour à l’époque d’Henri IV

• 20 octobre 2016

• Poitiers, Pavillon universitaire Musique et Danse

• Journée d’études et ateliers La partition de l’écrit au sonore #1 : L’air de cour à l’époque d’Henri IV organisés par Isabelle His et Nahéma Khattabi (Université de Poitiers), avec la participation de Marco Horvat et Olga Pitarch (ensemble Faenza), de musiciens du CESMD et de l’ensemble Voix de Ville (Poitiers).

 

 

Dès ses premières apparitions imprimées autour de 1570, le genre de l’air de cour, répertoire polymorphe, paraît dans des livres aux effectifs variés : format polyphonique (4 voix), format pour voix seule ou accompagnée(s) d’une tablature de luth, voire simple texte sans musique. Comme la chanson polyphonique avec laquelle il cohabite pour quelques années encore, l’air de cour semble parfois intégrer des airs connus ; le musicien y jouit dans tous les cas d’une grande liberté, par exemple avec l’intégration d’instruments ou d’ornements.
Par l’approche des sources musicales, cette journée-atelier d’étude a pour ambition de mieux connaître et comprendre l’air de cour tel qu’on pouvait l’entendre en France autour de 1600, une période particulièrement méconnue de l’histoire de la musique. Elle veut susciter le dialogue trop rare entre musicologues et musiciens, et mettre à l’épreuve de l’expérience pratique les multiples possibilités qui s’offrent aux interprètes.

 

 

Recherche

Menu principal

Haut de page